Utiliser des écouteurs lors d’un appel réduit fortement notre exposition aux ondes, selon l’ANFR

ETUDE Qu’ils soient filaires ou sans fil, les kits mains-libres permettraient de réduire en moyenne par dix l’exposition aux ondes électromagnétiques par rapport à l’usage direct d’un téléphone contre une oreille

avec agence
— 
Les écouteurs filaires du P30 Pro ressemblent aux AirPods d'Apple.
Les écouteurs filaires du P30 Pro ressemblent aux AirPods d'Apple. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Se servir d’un kit oreillette pour ses appels téléphoniques peut diviser en moyenne par dix l’exposition aux  ondes électromagnétiques. Voici  les conclusions de l’étudemenée par l’Agence nationale des fréquences (ANFR) et relayée par 01Net. Ce résultat est obtenu si le kit mains-libres est filaire ou alors sans fil, selon l’étude rendue publique ce vendredi.



Des niveaux douze fois plus faibles au niveau des membres

Pour réaliser cette étude, les techniciens de l’ANFR ont mené 920 mesures de débit d’absorption spécifique (DAS) en utilisant six kits oreillettes (deux filaires et quatre sans fil). Ils ont également utilisé différents smartphones et naviguer sur différentes fréquences, de la 2G à la 5G. Durant toute la durée de ces tests, tous les niveaux de puissance étaient au maximum. Il s’agissait alors d’un scénario d’exposition dit du « pire cas », soit une qualité de réseau très mauvaise, mais qui est peu réaliste.

En observant les mesures de DAS, il apparaît que l’exposition est neuf fois plus faible à la tête et douze fois plus faible au niveau des membres quand on possède un kit par rapport aux valeurs obtenues avec des appareils dépourvus de kit mains-libres. D’après le rapport de l’ANFR, les écouteurs filaires semblent donc être la meilleure solution pour éviter un DAS élevé. Il faut également veiller à téléphoner sur un réseau performant, indique le rapport.