Pass sanitaire : Un QR code dans une mosaïque à Pompéi ? C'est un montage humoristique

FAKE OFF Le QR code renvoie vers un professeur italien, qui trouve toute l'histoire « sympathique »

M.Co.
— 
Les fresques de Pompéi révèlent des surprises, mais pas des QR codes.
Les fresques de Pompéi révèlent des surprises, mais pas des QR codes. — Capture d'écran Facebook

Ils sont fous ces Romains. Ou pas. Une image humoristique, bien évidemment modifiée, circule sur les réseaux sociaux, montrant une étrange mosaïque de Pompéi, sur laquelle on distingue un QR code.

Un montage improbable, le QR code ayant été inventé au Japon en 1994, près de deux millénaires après l'éruption du Vésuve qui a figé la cité italienne en l’an 79.

En effectuant une recherche inversée d’images, on retrouve l'image originale, non créditée, sur plusieurs sites. Il s’agit d’une photo prise dans la maison dite de Triptolemus. Une autre photo, disponible sur Flickr, montre la finesse de cette mosaïque, sur laquelle des cubes donnent un effet de relief.

Quant au QR code qui a été apposé sur cette image, il est valide et renvoie vers un professeur d’université italien, Andrea d’Adgnolo. Le professeur a nié être à l’origine de ce photomontage, auprès de nos confrères italiens d'Il Gazzetino. Il trouve toute l’histoire, toutefois, « sympathique ».

Le photomontage a beaucoup circulé en Italie, qui impose un « green pass », un pass sanitaire, jusqu’au 31 décembre. Ce document est obligatoire pour accéder aux lieux de travail, aux transports interrégionaux, ou encore à certains lieux culturels et sportifs.