Tesla pourrait commercialiser des voitures à 25.000 euros en 2023

INNOVATION Le constructeur californien pourrait sortir la Model 2 à bas prix dès 2023, grâce à de nouvelles batteries fabriquées par lui-même

20 Minutes avec agence

— 

Un concessionnaire Tesla en Chine, le 4 janvier 2021.
Un concessionnaire Tesla en Chine, le 4 janvier 2021. — Long Wei / Costfoto/Sipa USA/SIP

Ce pourrait être un sujet d’inquiétude pour les grands constructeurs automobiles. Alors que Tesla est orienté pour l’instant dans la catégorie Premium, le constructeur californien compte proposer des véhicules à bas coût. Actuellement, le véhicule le moins cher en France est la Model 3, qui est commercialisée en dessous des 40.000 euros. Mais le premier prix d’un véhicule Tesla pourrait bientôt être de 25.000 dollars (soit un peu plus de 21.000 euros), rapporte le média britannique Autocar.

Pour l’instant, avec sa Model 3, Tesla arrive à la première place des ventes de véhicules électriques en France. En proposant un véhicule à 21.000 euros, la firme d’Elon Musk se placerait en concurrence avec la Volkswagen ID.3, la Nissan LEAF ou encore le Kia Niro EV précise le média d’information. Mais selon Autocar, le prix en Europe de ce véhicule devrait être majoré de quelques milliers d’euros.

Les nouvelles batteries Tesla

Pour parvenir à serrer les prix, Tesla va probablement s’appuyer sur les nouvelles batteries qu’elle compte produire elle-même. Ce mode de production va lui permettre de réduire les coûts de fabrication de moitié et permettra de fournir cinq fois plus d’énergie et jusqu’à 16 % d’autonomie en plus par charge précise le média britannique. L’autonomie minimale de ce futur véhicule devrait être fixée à 400 km.

Baptisé vraisemblablement Model 2, le véhicule le moins cher de Tesla aura l’allure d’une berline compacte. Sa production pourrait commencer dans la nouvelle usine allemande de la marque à Berlin, là où les Model 3 et Y pour le marché européen vont bientôt sortir. Sa commercialisation pourrait intervenir en 2023.