Afrique du Sud : Deux frères se seraient volatilisés avec des milliards d’euros en bitcoins

CRYPTOMONNAIE Les suspects auraient expliqué à leurs clients avoir été victimes d’un piratage informatique avant de disparaître

20 Minutes avec agence
— 
Des bitcoins matérialisés. (illustration)
Des bitcoins matérialisés. (illustration) — SOPA Images/SIPA

Il pourrait s’agir de la plus grosse arnaque au Bitcoin de l’histoire. Comme l’a révélé le site américain Bloomerg, ce mercredi 23 juin, deux frères sud-africains auraient disparu en emportant la totalité de leur fonds d’investissement en cryptomonnaie, environ 69.000 bitcoins. Soit près de 3 milliards d’euros au moment des faits (environ 2 milliards d’euros aujourd’hui).

Les deux suspects ont créé la société Africrypt. En avril dernier, l’un d’eux aurait expliqué à leurs clients qu’ils avaient été victimes d’un piratage informatique. Il leur aurait alors demandé de ne pas prévenir les autorités pour ne pas « ralentir le processus de récupération des fonds manquants ». Mais des investisseurs sceptiques ont tout de même réagi et une procédure a été lancée.

Une affaire à 58 millions d’euros en France

L’enquête a finalement révélé que les fonds avaient été transférés vers d’autres comptes selon des procédés ne permettant pas de tracer les Bitcoins. Les deux frères restant introuvables, l’affaire a ensuite été confiée aux Hawks, une unité d’élite de la police sud-africaine. Cette dernière tente de retrouver les fonds volés en analysant les transferts de cryptomonnaies à travers le monde.

Les arnaques aux Bitcoin se multiplieraient depuis quelques années. En 2020, une autre entreprise sud-africaine s’était fait voler 23.000 bitcoins, soit près de 1,2 milliard de dollars à l’époque. En France, des milliers de clients d’une association spécialisée en placements de crypto-actifs ont perdu entre 40 et 58 millions d'euros. Une enquête a été ouverte cette semaine par la section cybercriminalité du parquet de Paris.