Pas de fuite de données lors de la cyberattaque qui a visé la Mutuelle des hospitaliers

PIRATAGE La cyberattaque massive, qui a eu lieu début février, a entraîné des retards de remboursement pour les adhérents

20 Minutes avec AFP

— 

La Mutuelle des hospitaliers a été cyberattaquée au début du mois.
La Mutuelle des hospitaliers a été cyberattaquée au début du mois. — Kalousek Rostislav/AP/SIPA

La Mutuelle nationale des hospitaliers (MNH), qui a été victime d’une cyberattaque de « grande ampleur » début février, a annoncé ce mardi ne pas avoir constaté « de fuite de données des adhérents, des salariés et des partenaires ».

Après la détection de cette cyberattaque contre le système d’information le 5 février, des mesures de sécurité « ont été immédiatement mises en œuvre : déconnexion de l’ensemble du réseau informatique et de toutes les applications de la mutuelle », a indiqué la MNH, qui compte plus d’un million d’adhérents et qui est basée à Amilly (Loiret).

Un retard sur les remboursements

Depuis vendredi, le site Internet de la MNH est de nouveau en ligne, tandis que les collaborateurs sont mobilisés « pour résorber le retard concernant les demandes de remboursement reçues par courrier et par e-mail », selon la même source.

« Dès le premier jour, nous avons fait le choix d’être transparents, conformément à nos valeurs mutualistes et d’informer nos adhérents sur les raisons de l’indisponibilité de nos systèmes. Les premiers retours de nos adhérents témoignent de leur compréhension », a déclaré Médéric Monestier, directeur général de la MNH, cité ans le communiqué.