Microsoft se démarque d’Apple et Google et s’engage à rendre son App Store plus équitable pour les développeurs

GAFAM Alors qu’Epic Games, le créateur de Fortnite, accuse Apple d’abuser de sa position dominante, Microsoft s’engage pour plus d’équité

20 Minutes avec agence

— 

Microsoft s'engage pour plus d'équité sur son Windows Store (illustration).
Microsoft s'engage pour plus d'équité sur son Windows Store (illustration). — Alexander Pohl/Sipa USA/SIPA

Microsoft s’est engagé jeudi à rendre sa boutique d’applications  Windows Store plus équitable pour les développeurs. Alors qu’Epic Games, Spotify ou encore Deezer dénonce les méthodes d’Apple et Google, la multinationale a promis de faire preuve de transparence, rapporte Presse-citron.

Rima Alaily, la vice-présidente de Microsoft, a publié un billet de blog où elle assure son soutien à la Coalition for App Fairness, un mouvement lancé par des développeurs d’applications. Cette alliance dénonce l’abus de position dominante dont ferait preuve Apple et Google.

Le combat autour de Fortnite

Le Play Store et l’App Store des deux Gafa sont sous le feu des critiques depuis quelques semaines. Et notamment depuis que le jeu Fortnite, créé par Epic Games, a été retiré de la boutique d’applications de la marque à la pomme.

Comme Google, Apple prélève 30 % des paiements effectués par les utilisateurs sur son App Store. Certains développeurs, comme Epic Games, ont décidé de contourner cette facturation jugée abusive. Ce qui a valu au concepteur d’être bloqué par le géant du numérique.

Une commission très faible

La commission pratiquée par Microsoft, elle, n’est que de 5 %. Ce qui n’empêche pas la société de vouloir aller encore plus loin pour « promouvoir le choix, assurer l’équité, et favoriser l’innovation ». Elle assure ainsi qu’elle ne bloquera pas l’accès à sa boutique à des applications en raison de leur business model.

La firme promet de ne pas privilégier ses propres produits aux dépens de ses concurrents. La vice-présidente de Microsoft certifie aussi que les données non publiques d’une application recueillies par le Windows Store ne seront pas utilisées pour la concurrencer.