Microsoft-Walmart, l’alliance surprise pour tenter de racheter TikTok

ETATS-UNIS Le géant du commerce a annoncé jeudi qu'il se joignait au fabricant de Windows pour tenter de mettre la main sur l'activité américain de l'appli chinoise, que Donald Trump accuse d'espionnage

20 Minutes avec AFP

— 

Tiktok contre les Etats-Unis, la guerre des Etats-Unis
Tiktok contre les Etats-Unis, la guerre des Etats-Unis — ISOPIX/SIPA

Deux géants pour faire pencher la balance. Walmart a confirmé jeudi qu’il s’était allié avec Microsoft dans les négociations pour racheter au groupe chinois ByteDance l’appli de partage de vidéos TikTok, que le président Donald Trump a menacé d’interdire si elle ne passait pas dans le giron d’une société américaine.

Le géant des supermarchés se dit notamment intéressé par « les capacités de TikTok à intégrer le commerce en ligne et la publicité d’une façon bénéfique aux créateurs et aux utilisateurs sur d’autres marchés », dans un message transmis à l’AFP.

Selon la chaîne américaine CNBC, TikTok est proche d’un accord avec un acheteur à qui il vendrait ses opérations aux Etats-Unis, au Canada en Australie et en Nouvelle-Zélande, pour un prix compris entre 20 et 30 milliards de dollars. D’autres acquéreurs potentiels ont été cités dans la presse, dont Twitter et le groupe informatique Oracle, qui a reçu le soutien de Donald Trump.

Démission du directeur général

Le président américain accuse depuis des mois, sans preuve, le très populaire réseau social de siphonner des informations sur ses utilisateurs américains pour le compte de Pékin, dans un contexte de vives tensions avec la Chine. Il a signé deux décrets visant à forcer ByteDance à vendre rapidement les opérations américaines de TikTok, sous peine de bloquer l’appli aux Etats-Unis, et a demandé qu’une partie du prix de la transaction revienne aux caisses de l’Etat, suscitant des critiques et un certain embarras.

« Nous pensons qu’une alliance entre Walmart et Microsoft satisferait les attentes des utilisateurs américains de TikTok et répondrait aux inquiétudes du gouvernement américain », note Walmart.

Les secteurs des réseaux sociaux et du commerce en ligne ont prospéré pendant la pandémie, grâce à la demande accrue pour des produits à consommer chez soi, du divertissement aux outils de jardinage.

TikTok traverse une zone de turbulences. Le directeur général américain, Kevin Mayer, a démissionné mercredi seulement quatre mois après son arrivée, jugeant la situation ingérable face aux pressions politiques.