Coronavirus : « Ils enterrent des Pokémon »… Un journaliste de BFMTV dérape pendant l’hommage aux victimes chinoises

RESEAUX SOCIAUX Les propos du journaliste, jugés « racistes », ont choqué de très nombreux internautes

H. B.

— 

La Chine a rendu hommage, ce samedi 4 avril au matin, aux personnes mortes du coronavirus
La Chine a rendu hommage, ce samedi 4 avril au matin, aux personnes mortes du coronavirus — AP/SIPA

Il pensait sans doute que son micro était éteint ou que personne n’entendrait ses murmures… Le journaliste économique de BFMTV, Emmanuel Lechypre, a provoqué ce samedi un tollé sur les réseaux sociaux. Commentant la cérémonie d’hommage aux victimes du coronavirus qui avait lieu samedi matin en Chine, il a ironisé en disant que les personnes présentes, qui inclinaient la tête en signe de recueillement, « enterraient des Pokémon ».

Des propos jugés « racistes » qui ont choqué de très nombreux internautes. La séquence est devenue virale en quelques minutes sur les réseaux sociaux. Le hashtag #Pokémon s’est même classé ce matin dans le top 5 des trending topics sur Twitter, c’est-à-dire des sujets les plus commentés sur le réseau social.

« Quelle honte de faire de l’humour sur le malheur des autres »

De très nombreux internautes ont fait part de leur indignation. « Honte à BFMTV pour le racisme et le manque de respect total des victimes » ou encore « Quelle honte de faire de l’humour sur le malheur des autres et pendant une minute de silence en plus », ont tweeté certains utilisateurs de Twitter.

D’autres ont même appelé à la démission du journaliste, expliquant que « certains avaient déjà été licenciés pour moins que ça ! ».

Des signalements auprès du CSA

Des internautes ont également indiqué avoir effectué un signalement auprès du CSA. « Bon, j’ai envoyé un signalement CSA concernant #BFMTV par rapport aux propos sur les #Pokémon. N’hésitez pas à faire de même : https://csa.fr/Mes-services/Alertez-nous-sur-un-programme2… C’était à 9h17 dans week-end première et relève, selon moi, de la déontologie de l’information », a tweeté un téléspectateur.

SOS Racisme a publié samedi après-midi un communiqué pour dénoncer ces propos tenus en direct et a aussi indiqué avoir saisi le CSA pour qu’il effectue « un rappel ponctuel à la chaîne de ses obligations en termes de tenue d’antenne, qui ne peut être le lieu d’expression de blagues "racistes" » et pour qu’il « agisse auprès des chaînes d’info afin de les amener à revoir leurs dispositifs de directs incessants, approximatifs et passablement voyeuristes, manifestement propices à la remontée des imaginaires folkloriques et racistes ».

« Je tiens sincèrement à m’en excuser »

En réaction à la vague d’indignation sur les réseaux sociaux, le journaliste Emmanuel Lechypre s’est publiquement excusé. « Ce matin sur BFM TV je me suis permis une remarque totalement déplacée pendant la diffusion d’un hommage aux victimes du virus en Chine. Ces propos inappropriés ont été diffusés à l’antenne alors que je pensais les micros fermés. Je tiens sincèrement à m’en excuser », a expliqué le journaliste.

​La chaîne a également présenté ses excuses aux téléspectateurs, soulignant le caractère déplacé des propos tenus par son journaliste. BFMTV et BFM Business ont par ailleurs indiqué dans un communiqué avoir pris  «la décision de mettre
en retrait le journaliste pour une durée d’une semaine».