Coronavirus : Avec le confinement, les téléchargements de jeux mobile atteignent des records

SMARTPHONE Environ 1,2 milliard d’installations de jeux sur les smartphones du monde entier ont été enregistrées entre le 22 et le 28 mars, le chiffre hebdomadaire le plus élevé jamais enregistré

20 Minutes avec agence

— 

Un téléphone portable. Illustration.
Un téléphone portable. Illustration. — Marius Berthelsen

Les téléchargements de jeux pour mobiles ont atteint des sommets, conséquence des mesures de confinement appliquées par de nombreux pays pour lutter contre le coronavirus. Ainsi, 1,2 milliard de titres ont été installés sur des smartphones dans le monde au cours de la semaine du 22 mars, indique une étude réalisée par les analystes d’App Annie. Jamais le chiffre hebdomadaire n’avait été aussi élevé.

Sur la même période, le nombre de téléchargements est en hausse de 50 % par rapport à la moyenne hebdomadaire observée pendant le quatrième trimestre 2019. L’augmentation est de 30 % comparée à la moyenne des semaines depuis le début de l’année 2020.

Les jeux multijoueurs cartonnent

Parmi les grands gagnants de ce pic d’activité, on trouve New Words with Friends, jeu le plus téléchargé aux Etats-Unis et au Royaume-Uni au cours du mois de mars 2020.

Les Français ont quant à eux plébiscité le jeu de casino Coin Master, devant The Seven Deadly Sins et Uno. Les Japonais ont placé en tête de leur palmarès Mario Kart Tour et les Allemands Brawl Stars. Les spécialistes notent que les jeux permettant à plusieurs joueurs de s’affronter ont particulièrement le vent en poupe.

Hausse des revenus

Le rapport d’App Annie explique que les gamers dépensent déjà plus d’argent dans les jeux mobile que dans toute autre forme de jeux vidéo. En 2019, les téléchargements sur smartphones ont rapporté aux éditeurs 2,4 fois plus que les titres sur PC et Mac et 2,9 fois plus que les jeux pour consoles de salon.

En 2020, les applis de jeux pour téléphones mobiles devraient générer des revenus de 100 milliards de dollars (environ 92 milliards d’euros) dans le monde.