VIDEO. #Balancetonmiso... La fille de Brigitte Macron prend la défense de sa mère et lance un appel contre le sexisme

MISOGYNIE Dans une vidéo postée sur Twitter, Tiphaine Auzière monte au créneau pour défendre sa mère Brigitte Macron, insultée par un ministre brésilien

H. B.

— 

La fille de Brigitte Macron appelle les internautes à se mobiliser contre le sexisme et la misogynie.
La fille de Brigitte Macron appelle les internautes à se mobiliser contre le sexisme et la misogynie. — A. Jocard / AFP

Elle est montée au créneau pour défendre sa mère. Après la nouvelle sortie du ministre de l’Economie brésilien sur le physique de Brigitte Macron, sa fille Tiphaine Auzière a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux. Dans une vidéo postée sur Twitter vendredi soir, elle s’en est prise à tous « ces responsables politiques qui ciblent une femme publique sur son physique ».

La jeune femme de 35 ans a également appelé les internautes à se mobiliser contre le sexisme et la misogynie avec le hashtag #Balancetonmiso. Sa vidéo est très rapidement devenue virale, et le hashtag s’est même classé samedi matin en tête des trending topics sur Twitter, faisant de ce sujet l’un des plus commentés  sur le réseau social.

« Tous ensemble et dès demain, investissons-nous »

Dans la vidéo, Thiphaine Auzière s’en prend, sans le citer, au ministre brésilien de l’Economie Paulo Guedes qui a qualifié jeudi l’épouse du chef de l’Etat français de « vraiment moche », avant d’expliquer plus tard qu’il s’agissait d’une « plaisanterie ».

« Réveillons-nous ! », lance Tiphaine Auzière, citant le poète Louis Aragon, « la femme est l’avenir de l’homme (…) Tous ensemble et dès demain, investissons-nous… Dans nos familles, dans nos entreprises et dans les urnes, pour que tous ensemble… On balance nos misos [pour misogynes] », conclut la jeune femme qui tient une pancarte #Balancetonmiso.

Sur Twitter, certains internautes se sont moqués de cette initiative, jugée excessive. D’autres en ont profité pour détourner le message de la jeune femme de 35 ans. « Pas forcément le meilleur que j’ai mangé mais ça passait franchement » ou encore « Ben c’est dommage de jeter ça ! », ont tweeté certains internautes, faisant référence à la soupe miso…