Brésil: Un ministre de Bolsonaro qualifie Brigitte Macron de « vraiment moche »

GOUJATERIE Le ministre de l’économie Paulo Guedes, poids lourd du gouvernement, a tenu ces propos lors d’un débat avec des hommes d’affaires brésiliens

20 Minutes avec AFP

— 

Le président du Brésil Jair Bolsonaro (à gauche) avec son ministre de l’économie Paulo Guedes, le 16 juillet 2019 à Brasilia.
Le président du Brésil Jair Bolsonaro (à gauche) avec son ministre de l’économie Paulo Guedes, le 16 juillet 2019 à Brasilia. — Eraldo Peres/AP/SIPA

Le froid diplomatique continue de souffler entre le Brésil et la France. Le ministre brésilien de l’Economie Paulo Guedes, poids lourd du gouvernement, a estimé jeudi que Brigitte Macron était « vraiment moche ».

Il lance ainsi une nouvelle charge contre la Première dame déjà attaquée sur son physique par le président Jair Bolsonaro. « Le président l’a dit, et c’est la vérité », a-t-il poursuivi dans des propos tenus lors d’un débat avec des hommes d’affaires à Fortaleza (nord-est). Emporté par un tonnerre d’applaudissements, le ministre a continué à se lâcher en ajoutant qu’« il n’y a pas de femmes moches, seulement des femmes regardées sous le mauvais angle ».

Son service de presse fait marche arrière

Conscient des conséquences de ces propos, son service de presse a peu après publié un communiqué dans lequel le ministre « présente ses excuses pour la plaisanterie faite aujourd’hui (…), quand il a mentionné la Première dame française ».

« L’intention du ministre était d’illustrer le fait que les questions pertinentes et urgentes pour le pays n’ont pas la place qu’elles devraient avoir dans le débat public. Il n’y avait aucune intention de proférer des offenses personnelles », ajoute le communiqué. On se rattrape comme on peut…

« Les Brésiliens que j’ai rencontrés sont outrés par la grossièreté de leurs dirigeants à votre égard »

La Première dame française a reçu un soutien inattendu. Jean-Luc Mélenchon, en déplacement au Brésil pour rencontrer l’ancien président Lula en prison «, a adressé, sur son compte Twitter ce vendredi, » un message pour Brigitte Macron".

« Madame, les Brésiliens que j’ai rencontrés sont outrés par la grossièreté de leurs dirigeants à votre égard. Moi de même », a écrit le leader de La France insoumise, ajoutant : « Ceux qui vous insultent sont ceux qui emprisonnent Lula innocent. Sentez-vous forte de notre dégoût pour de telles brutes. »