CES 2019 Las Vegas: Withings à l'heure de son (grand?) retour dans la santé connectée

SANTE Après être passée 2 ans sous le giron de Nokia, la pépite française Withings revient en force au salon de l’électronique de Las Vegas où elle présente ses nouveautés dans l’univers de la santé connectée…

Christophe Séfrin

— 

La montre Move disponible en février 2019.
La montre Move disponible en février 2019. — WITHINGS
  • Vendue à Nokia en 2016 puis rachetée en mai 2018 par son co-fondateur Eric Carreel, Withings revient sur le devant de la scène au CES, le salon de l’électronique de Las Vegas.
  • Pionnière dans l’univers de la santé connectée, la pépite de la French Tech y dévoile Withings Move et Move ECG, de nouvelles montres d’activité, ainsi que BPM Core, un tensiomètre connecté revendiqué comme le plus sophistiqué au monde.
  • Ces produits s’inscrivent dans la nouvelle vague d’équipements autour de la prévention médicale, un secteur en plein développement.

Withings revient de loin. Fille de la French Tech, la société fondée en 2008 par Eric Carreel et Cédric Hutchings fut l’une des pionnières dans l’univers des objets connectés dédiés à la santé. Balances et tensiomètres connectés, trackers et montres d’activité avaient forgé sa gloire avant son rachat en avril 2016 par Nokia. Lequel Nokia, ne sachant trop quoi faire de ses emplettes… avait finalement revendu Withings en mai 2018 à… Eric Carreel, son cofondateur ! « Il y aura peut-être de nouveaux produits Withings d’ici à la fin de l’année », nous avait alors confié le nouveau PDG de Withings. Dont acte.

Des montres d’activité stylées à prix modéré

Présent au CES 2019, le constructeur tient ses promesses. Withings profite ainsi du salon pour dévoiler Withings Move, une montre connectée vendue 69 euros seulement. « Notre message est de dire que la classique montre à aiguilles devient aujourd’hui une montre avec tracker d’activité », indique Eric Carreel à 20 Minutes.

Les montres Move, dévoilées au CES 2019 de Las Vegas.
Les montres Move, dévoilées au CES 2019 de Las Vegas. - WITHINGS

 

Montre en plastique très colorée, Withings Move détecte et mesure automatiquement différentes activités : pas, course, natation (avec identification de la nage) et vélo. Elle analyse également la qualité du sommeil. Connectée à un smartphone par le biais d’une application, Withings Move utilise le GPS du terminal pour conserver en mémoire un tracé et évaluer les distances parcourues. Disponible dès février en version standard, Withings Move sera par ailleurs personnalisable sur le site du constructeur. « Choix du boîtier, du cadran, des aiguilles, du bracelet : ces produits spécifiques seront fabriqués en France », précise le PDG de Withings qui ne précise pas encore le prix de vente de cette seconde mouture de Move…

Un électrocardiogramme au poignet

Cette montre sera également déclinée dans une version avec mesure de l’ECG, une fonction qu’Apple propose depuis 3 semaines sur son Apple Watch Series 4 aux Etats-Unis. A porter constamment sur soi, bénéficiant d’une autonomie de 12 mois, la montre Move ECG pourra ainsi réaliser un électrocardiogramme.

La montre Move ECG peut réaliser un électrocardiogramme.
La montre Move ECG peut réaliser un électrocardiogramme. - WITHINGS

 

« L’ECG permet de détecter des fibrillations auriculaires qui sont des dysfonctionnements du rythme cardiaque. Ces fibrillations concernent un million de personnes et sont à l’origine d’un tiers des AVC », décrypte le PDG de Withings. Ainsi, dès que l’on sentira quelque chose qui pourra être associé à une douleur dans la poitrine, il suffira de poser deux doigts sur la couronne de la montre pour obtenir un ECG en 20 secondes. Lequel ECG pourra être transmis à un médecin qui, si nécessaire, vous fera réaliser davantage d’examens. Move ECG sera disponible dès le 2e trimestre 2019 à 129,95 euros.

Le tensiomètre connecté le plus sophistiqué au monde

Enfin, Withings présente au CES 2019 son BPM Core, premier tensiomètre intégrant un ECG, mais aussi un stéthoscope digital. Pour quoi faire ? Détecter les valvulopathies, soit des dysfonctionnements ou maladies des valves du cœur.

Le tensiomètre BPM Core avec un stéthoscope numérique.
Le tensiomètre BPM Core avec un stéthoscope numérique. - WITHINGS

 

« Face au médecin qui doit savoir parfaitement écouter le cœur avec son stéthoscope, le numérique permet d’augmenter la qualité de cette détection », explique Eric Carreel. Et avec le BPM Core, cette détection sera effectuée à chaque prise de tension. Le constructeur revendique ainsi le « tensiomètre connecté le plus sophistiqué au monde ». Il sera commercialisé en avril à 249 euros, une fois reçues les nécessaires certifications médicales à sa mise en vente.

Nouvel an, nouvel élan : l’histoire de Withings semble vouloir se poursuivre sous le signe de l’innovation. Contraintes selon son PDG : « aller plus profond dans le médical, mais prendre conscience que l’on s’adresse à des êtres humains qui veulent des produits colorés, faciles à porter et à utiliser ». Sans ces prérequis, les particuliers pourraient selon Eric Carreel passer à côté d’une véritable révolution.