«Diablo» est de retour!

JOURNAL DES JEUX VIDÉO lizzard a dévoilé «Diablo III» lors du Worldwide Invitational 2008 qui s'est déroulé ce weekend à Paris...

Simon Taisne et Joël Métreau

— 

Artwork Diablo III
Artwork Diablo III — DR

Ce n'est pas encore Noël, mais la famille Blizzard Entertainment était au grand complet, avec cadeaux et surprises. Au Parc des expos, à Paris le week-end dernier, s'est tenu le Worldwide Invitational 2008 du studio américain.

Plusieurs milliers de fans sont venus assister à cette première édition du salon en Europe. L'occasion pour Blizzard de dévoiler, dans la lumière tamisée et le brouhaha des tournois, l'avancée de ses projets phares...


Lors de la cérémonie d'ouverture animée par Anthony Kavanagh, Mike Morhaime, le PDG de Blizzard a annoncé dans une ambiance électrique le grand retour de «Diablo».

Huit ans après le succès de «Diablo II», le troisième opus de la série mythique de Blizzard devient enfin une réalité. «Et voici maintenant le nouveau jeu des studios Blizzard», c'est sur cette phrase que la première vidéo se lance.


Trailer Diablo 3 Blizzard Worldwide Invitational 2008 Paris
envoyé par 20Minutes

Avec cette révélation d'un nouveau «Diablo», Blizzard a trouvé les mots pour chauffer le public, mais ce sont les images qui vont le porter à l'incandescence. Soit une longue séquence de jeu commentée par Jay Wilson, le lead designer du titre, et la découverte de deux des cinq classes disponibles: le Sorcier-Docteur et le Barbare. «Diablo III» se déroulera vingt ans après le dernier épisode, et sera bien sûr jouable en solo et en multi. Désormais intégralement en 3D, le titre proposera au joueur des environnements interactifs et destructibles, permettant ainsi une plus grande liberté d'action.

A en juger les applaudissements, les participants ont largement apprécié l'annonce de «Diablo III». Puis ils se sont éparpillés parmi les différents stands. Par ici, un tournoi d'arènes opposant les équipes de aAa Nawak et de Nihilum, par là, une séance de dédicaces du staff de Blizzard... Mais les jeux en avant-première ont également suscité l'intérêt.

Martin, un Hollandais 26 ans, se réjouissait de «pouvoir essayer «La colère du Roi Liche», la nouvelle extension de «World of Warcraft». De son côté, Nuno, 35 ans, membre d'un site belge de fans de «WOW» regrettait que «les files d'attente pour tester le jeu soient un peu longues». Et pour Martin, 25 ans, maître de la guilde Warsong Fury, «le WWI , c'est un bon coup de marketing pour Blizzard. Mais pour nous, les joueurs, c'est d'abord l'occasion de se retrouver.