Nice: Le 100% fibre se fait (encore) attendre et Christian Estrosi s'agace

EN RETARD Orange avait promis une couverture totale de la ville en 2016, mais le compte n'y est toujours pas...

Fabien Binacchi

— 

Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange.
Illustration d'une armoire recevant de la fibre optique, ici installée par l'opérateur Orange. — C. Allain / 20 Minutes
  • En avril 2015, Orange promettait une couverture totale de la ville de Nice en fibre optique pour la fin de l’année 2016.
  • En décembre 2018, le taux d’éligibilité serait de 93 % selon l’opérateur.
  • Le maire Christian Estrosi tape du poing sur la table pour que le 100 % fibre se concrétise le plus vite possible.

Avril 2015, Orange s’y était engagé : « Nous arriverons à 100 % des foyers niçois [éligibles à la fibre optique] à la fin de l’année 2016 ». Aujourd’hui, deux ans après cette échéance, le compte n’y est toujours pas et Christian Estrosi tape du poing sur la table.

« Je constate que ce travail n’est pas terminé et qu’une partie de nos quartiers collinaires n’est toujours pas raccordée », s’agace le maire LR. « J’ai sollicité Orange afin de trouver des solutions qui permettront sans délai de finaliser le raccordement à la fibre », précise l’élu, indiquant que « d’autres communes du Moyen Pays rencontrent également des difficultés ».

Empêché par « les travaux du tramway »

Interrogé par 20 Minutes, l’opérateur historique répond que «  plus de 93 % des logements niçois sont éligibles à la fibre aujourd’hui, ce qui représente exactement 212 500 logements [sur 240.000] » et évoque des « difficultés » rencontrées. Dans le Vieux-Nice, « les critères imposés par l’Architecte des bâtiments de France » auraient « ralenti le déploiement », mais une solution vient d’être trouvée, affirme encore Orange.

La direction régionale, qui reconnaît un « retard », avance une conséquence des« travaux du tramway ». « Ils nous empêchent encore de déployer dans certaines zones, comme par exemple à l’est de Nice, dans le quartier du port, précise-t-on. Parfois même, ces travaux occasionnent des dégradations qui nous imposent des travaux supplémentaires pour passer nos fibres. »

Ces « difficultés », évoquées par Orange, concerneraient également « le déploiement de la fibre sur les poteaux électriques et l’éclairage public communal » qui « a pris plus de temps que prévu », notamment dans « certains chemins sur les collines » où « l’utilisation de camions nacelle » est interdite. Une réunion est programmée le 20 décembre avec la ville pour établir un nouveau calendrier.