Nice: Près du port, le tunnelier a commencé à grignoter le tunnel de la future ligne 2 du tramway

TRAVAUX Il restera en action pendant dix mois pour avaler les 3,2 km du tracé en souterrain...

Fabien Binacchi

— 

Mardi, le tunnelier avait déjà parcouru 36,8m sous terre
Mardi, le tunnelier avait déjà parcouru 36,8m sous terre — F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Il s’est déjà frayé un chemin sur une distance de 36,8 m. Lancé depuis la rue Ségurane, le tunnelier qui doit creuser la portion enterrée de la ligne 2 du tramway de Nice, approche désormais de la place Garibaldi.

« Nous avons eu besoin d’un temps de rodage pour ajuster la pression, explique Didier Charrin, le responsable "section souterraine et station" du chantier à la métropole Nice Côte d’Azur. Quelques conduites ont lâché dans les premiers jours mais, d’ici une semaine, l’engin va pouvoir prendre sa vitesse de croisière ».

Soit, peu ou prou, 10 m par jour. Fin février 2017, il devrait avoir mangé les 3,2 km du tracé prévus en souterrain.

La plan du tracé prévu en souterrain
La plan du tracé prévu en souterrain - Métropole Nice Côte d'Azur

Douze personnes à bord et un container de survie en cas d’urgence

Postés dans les quartiers de vie de ce ver de terre géant (78 m de long, 9,64 m de diamètre pour 1.400 t) pendant ces dix mois de chantier, douze ouvriers vont réguler son avancée 24 h/24 et 6 j/7.

Dans les coulisses d’un tunnelier, à Rennes

Et à bord, tout a été prévu. En cas d’incident, les personnes à bord pourront trouver refuge dans un « container de survie » avant l’arrivée des secours. « Il offre une autonomie de 24 h », précise également la métropole. L’engin prévoit aussi des systèmes de ventilation qui s’allongeront avec l’avancée du chantier.

>> A lire aussi : Découvrez, en images, à quoi ressemble le tunnelier qui creusera la ligne 2 du tramway de Nice

La roue de coupe a été descendue dans le puits d'entrée

Dans une atmosphère contrôlée et pressurisée, la roue de coupe et ses griffes acérées creusent la terre, pendant qu’un mélange eau-bentonite (un type d’argile) est projeté sur les parois. « Les systèmes sont automatisés. Si une zone creuse est détectée, le débit de boue est ajusté pour assurer une pression égale à chaque endroit, détaille Didier Charrin. Les voussoirs sont ensuite plaqués le long du tracé. »

Au total, 14.560 voussoirs vont constituer le tunnel
Au total, 14.560 voussoirs vont constituer le tunnel - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

Un puzzle géant dans le ventre de Nice

Au total, 14. 560 de ces énormes plaques de béton, qui seront acheminées jusqu’au tunnelier par deux petits trains sur pneus, au fil des travaux, seront assemblées comme un puzzle géant dans le ventre de Nice.

La terre grignotée, elle, est déjà évacuée via de gigantesques canalisations qui pousseront au rythme du chantier. Direction le port. « Deux bateaux transportant 2 500 t de matière chacun sont déjà partis pour Fos-sur-Mer », selon la métropole. Au total, 300.000 t de terre seront évacuées.

Quelque 300.000t de terre vont être évacuées
Quelque 300.000t de terre vont être évacuées - F. Binacchi / ANP / 20 Minutes

La mise en service de la ligne 2 est programmée pour mi-2018 jusqu’à l’avenue Jean-Médecin et d’ici l’été 2019 pour la portion finale, jusqu’au port de Nice.

>> A lire aussi : Ora-ïto signe le design des futures rames de la ligne 2