Espagne: La police utilise une intelligence artificielle pour débusquer les plaintes mensongères

TEST L’algorithme a appris à repérer les éléments typiques d’une fausse déclaration de vol…

20 minutes avec agence

— 

Illustration de la police espagnole.
Illustration de la police espagnole. — Police espagnole AFP/Archives

La police espagnole teste depuis juin 2017 une intelligence artificielle (IA) capable de détecter les mensonges dans des plaintes écrites, liées à des vols. L’algorithme, baptisé VeriPol, a été utilisé à Murcie et Malaga avec une efficacité de 83 %, rapporte El Mundo.

Les créateurs du programme ont publié une étude dans la revue scientifique Knowledge-Based Systems. Ce détecteur de mensonges par écrit pourrait à terme faire gagner du temps à la police et réduire le nombre de fausses déclarations de vol.

Plus de mensonges débusqués

Pour développer cet outil, des chercheurs des universités de Cardiff (Royaume-Uni) et de Carlos III à Madrid ont utilisé 1.122 plaintes parmi lesquelles seules 534 étaient conformes à la vérité. L’algorithme a appris à reconnaître les caractéristiques des fausses déclarations et à signaler elle-même les mensonges des plaignants.

En juin 2017, en une seule semaine, le programme a détecté 25 faux vols à Murcie et 39 à Malaga. Un vrai succès car entre 2006 et 2016, trois mensonges seulement avaient été identifiés en moyenne à Murcie durant le mois de juin, et 12 à Malaga.

Différents critères

L’IA est parvenue à détecter la présence d’éléments typiques des fausses déclarations comme un manque de détails sur l’incident ou les voleurs, une absence de témoins ou de preuves, ou encore une importance exagérée donnée aux objets volés.

L’étude a permis « d’en apprendre davantage sur la façon dont les gens mentent à la police et nous offre un outil utilisable pour les décourager », s’est réjoui Jose Camacho-Collados, coauteur de l’étude. « Les officiers de police utilisent désormais VeriPol dans toute l’Espagne et l’intègrent dans leurs méthodes de travail. »