TEST. Comment faire de vraies économies avec le pommeau de douche connecté Hydrao Aloé?

OBJET CONNECTE Le pommeau de douche Hydrao Aloé veut nous faire réaliser des économies d’eau et d’électricité. « 20 Minutes » s’est mouillé pour tester ce nouvel objet connecté…

Christophe Séfrin

— 

La couleur du pommeau de douche Hydrao Aloé permet de prendre conscience de sa consommation d'eau.
La couleur du pommeau de douche Hydrao Aloé permet de prendre conscience de sa consommation d'eau. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES
  • La société grenobloise Smart & Blue lance Hydrao Aloé, son nouveau pommeau de douche connecté.
  • Après Hydrao First, cette troisième génération du pommeau nous invite à une consommation d’eau encore plus sobre.
  • A 69 euros, il est 20 euros moins cher que son aîné. Mais l’application accompagnant Aloé pourrait aller plus loin.

« Oh non, tu as remis ta douchette », s’exclame ma fille en découvrant qu’un nouveau pommeau de douche connecté a été installé dans la salle de bains. Il faut dire que notre adolescente avait subi quelques remontrances lorsqu’il y a quelques mois, le pommeau de douche Hydrao First de la start-up Smart & Blue avait révélé sa consommation d’eau souvent excessive. On comprend qu’Hydrao Aloé, la nouvelle génération du pommeau grenoblois, soit accueilli d’un mauvais œil…

Cette troisième mouture du pommeau 2.0 s’avance sous un design plus moderne, mais aussi avec la possibilité de trois jets différents : pluie (notre préféré), massage et mixte. C’est un petit plus en termes de confort.

Désormais, trois types de jets sont possibles.
Désormais, trois types de jets sont possibles. - SMART @ BLUE

 

S’installant toujours aussi simplement (il suffit de dévisser son ancien pommeau et de revisser le nouveau sur le tuyau de la douche), Aloé se veut nativement plus économique que son prédécesseur. Ainsi, lorsque Hydrao First consommait 9 litres d’eau par minute, Hydrao Aloé n’en consomme plus que 6 litres. Un tiers d’eau en moins par douche, voilà qui est loin d’être négligeable !

Alerte rouge au passage des 50 litres

Le principe d’Hydrao n’a pas changé : couplé à une application qui quantifie le volume d’eau de chaque douche et en mesure le coût (associé au coût du kilowatt/heure pour la chauffer), Aloé se veut d’abord un système éducatif. Sa recette ? Le pommeau s’illumine de différentes couleurs au fur et à mesure de la douche : vert jusqu’à 10 litres d’eau consommée, violet jusqu’à 20 litres, rose jusqu’à 30 litres et rouge jusqu’à 50 litres.

Hydrao Aloé consomme 3 litres d'eau de moins par minute que le pommeau Hydrao First qui l'avait précédé.
Hydrao Aloé consomme 3 litres d'eau de moins par minute que le pommeau Hydrao First qui l'avait précédé. - SMART & BLUE

Ces quantités peuvent être adaptées dans l’application. Si l’on est par nature économe, il suffit de les réduire pour mieux se challenger. L’idée est ainsi de sensibiliser chaque membre de la famille autour d’une source (sans jeu de mots) d’économies que l’on peut réaliser. La part du colibri…

Une douche pointée à 77 litres

Quelques jours nous suffisent pour devenir plus vigilants. Au bout d’une semaine, notre fille se félicite de ne « presque plus jamais arriver en zone rouge ». Un coup d’œil sur l’application permet de constater dans l’historique enregistré (jusqu’à mille douches en mémoire) que chacune de ses douches flirte avec les 40 litres d’eau, avec même une pointe à 77 litres !

Un historique des douches est fourni, mais impossible de savoir, sinon par déduction, qui consomme quoi...
Un historique des douches est fourni, mais impossible de savoir, sinon par déduction, qui consomme quoi... - CAPTURE

 

Du coup, nous baissons sournoisement dans l’appli le curseur de la lumière rouge à 30 litres… En bons adeptes de la sobriété heureuse, nos propres douches oscillent entre 15 et 20 litres d’eau consommés, le temps nécessaire pour se mouiller, se savonner et se rincer. En moyenne, ma fille consomme donc au moins deux fois plus d’eau que moi… Selon Veolia, les français consommeraient environ 70 litres d’eau par douche, soit 0,27 euro la douche. Finalement, à nous deux, nous ne serions donc pas de si mauvais élèves que cela !

Difficile de se challenger en famille

Problème cependant : s’il est simple avec l’application Hydrao d’à peu près savoir qui consomme quoi dans un foyer composé de deux personnes, l’équation devient plus épineuse à résoudre lorsque l’on est plus nombreux. Pourquoi ? Parce que l’application Hydrao ne propose pas de créer de profils d’utilisateurs. C’est un reproche que nous avions déjà formulé lors de notre test du pommeau Hydrao First. Cela s’avère d’autant plus regrettable que l’aspect ludique du pommeau ne dure qu’un temps. On aurait ainsi aimé pourvoir organiser des petites chasses au gaspi familiales couronnées par des récompenses hebdomadaires sous forme de badges, par exemple. Et l’on se prend aussi à rêver d’un pommeau vraiment plus intelligent avec lequel on se fixerait un objectif d’économies par rapport à une douche « type », lui permettant d’adapter seul les seuils de déclenchement des différentes couleurs pour atteindre notre but…

Reste une aide à la pédagogie véritable. Vendu 69,90 euros, Hydrao Aloé est 20 euros moins cher que Hydrao First (le prix de 4,87 mètres cubes d’eau !). Quant aux économies réalisables, Smart & Blue les évalue à 262 euros par an (29.200 litres) pour un foyer où l’on prendrait 4 douches quotidiennes.