VIDEO. Solidarité dans la Silicon Valley après la fusillade au siège de YouTube

WEB Une femme a ouvert le feu sur le campus de la filiale de Google avant de se suicider, mardi, blessant trois personnes...

P.B.
— 
La police est intervenue au siège de YouTube, à San Bruno, en Californie, après une situation de «tireur actif», le 3 avril 2018.
La police est intervenue au siège de YouTube, à San Bruno, en Californie, après une situation de «tireur actif», le 3 avril 2018. — M.J. Sanchez/AP/SIPA

Des concurrents unis face à la tragédie. Alors qu’une femme a ouvert le feu au siège de YouTube avant de se suicider, mardi, faisant trois blessés, de nombreuses personnalités de la Silicon Valley ont adressé des messages de solidarité avec Google et ses employés.

Le patron de Google, Sundar Pichai, a adressé un message à tous les employés de l’entreprise : « Pendant que nos employés déjeunaient, un tireur actif a été signalé à YouTube à San Bruno. Les autorités et notre équipe de sécurité ont collaboré pour évacuer les bâtiments (…). La situation est contenue mais c’est avec une grande tristesse que je peux vous dire, selon les dernières informations, que quatre personnes ont été blessées dans cet acte de violence horrifique. Nous faisons tout ce que nous pouvons pour leur apporter notre soutien ainsi qu’à leur famille. Je sais que beaucoup parmi vous sont sous le choc. Au cours des prochains jours, nous ferons tout notre possible pour aider tous les membres de notre famille Google à se remettre de cette terrible tragédie ».


Apple, Amazon, Twitter et Microsoft réagissent

Plusieurs dirigeants ont réagi en personne sur Twitter. « De la part de tout le monde à Apple, nous adressons notre sympathie aux équipes de YouTube et de Google, particulièrement aux victimes et à leur famille », a tweeté Tim Cook. « Un jour terrible et tragique pour YouTube et Google », écrit Jeff Bezos pour Amazon, souhaitant un bon rétablissement aux personnes blessées.



« Je ne peux pas imaginer ce que nos amis à YouTube ressentent. On est là pour vous », assure Jack Dorsey pour Twitter. Satya Nadella, pour Microsoft, et Dara Khosrowshahi, pour Uber, ont également fait part de leur solidarité.