Rennes: Une application mobile pour gérer les risques d’attentat et d’intrusion

SECURITE Les équipes de WaryMe ont présenté leur solution au CES de Las Vegas…

Jérôme Gicquel

— 

Boris Berger a présenté son application au dernier salon CES de Las Vegas.
Boris Berger a présenté son application au dernier salon CES de Las Vegas. — J. Gicquel / 20 Minutes
  • L’application WaryMe permet de gérer les risques d’attentat et d’intrusion dans des établissements.
  • Les utilisateurs peuvent déclencher une alerte en cas de danger via leur smartphone.
  • L’application est actuellement testée sur un campus à Rennes.

Alors que la menace terroriste persiste en France et dans le reste du monde, les écoles, les centres commerciaux ou les entreprises ont été contraints ces derniers mois de renforcer leur sécurité. Pas toujours simples à mettre en œuvre, ces nouvelles consignes peuvent parfois tourner au casse-tête pour certains directeurs ou chefs d’établissement.

>> A lire aussi : Comment renforcer les mesures de sécurité dans les écoles?

« Dans les centres commerciaux ou les écoles, la gestion des allées et venues est parfois compliquée. Sans compter que tous ces équipements ont un coût », souligne Boris Berger. Cofondateur de la start-up WaryMe, basée à Rennes, cet ancien ingénieur d’Orange et de Thalès, a développé une application mobile pour prévenir et gérer les risques d’attentat et d’intrusion dans les établissements recevant du public.

L’alerte déclenchée via le smartphone

En cas de menace, l’utilisateur n’a qu’à tapoter sur son écran ou secouer son smartphone pour que l’alerte se déclenche. Elle est aussitôt reçue par les équipes de sécurité qui pourront alors, suivant le danger, prévenir les secours et activer le plan de crise. « Je ne sais pas si cela pourra permettre de sauver des vies mais cela permet de gagner en réactivité », assure l’entrepreneur.

Une fois l’alerte déclenchée, le micro du smartphone est également activé automatiquement. « Le personnel de sécurité entendra tout ce qu’il se passe en temps réel. Cela peut est très utile pour comprendre une situation de crise. »

L’application testée sur un campus à Rennes

L’application permet enfin aux personnes qui en sont équipées d’échanger par messagerie groupée de manière à « centraliser la prise de décision » et à « coordonner un plan d’actions très rapidement ». « Dans certaines situations, en cas d’envahissement d’un lieu par des manifestants par exemple, les consignes de sécurité ne sont parfois pas bien diffusées et cela accentue la confusion », précise-t-il.

>> A lire aussi : Auto, écrans, casques, robots, comment les innovations du CES vont bouleverser nos vies

Présentée il y a quelques jours au salon CES de Las Vegas, l’application WaryMe est actuellement testée dans plusieurs centres d’Enedis en Bretagne ainsi que sur le site Agrocampus à Rennes, où un exercice attentat grandeur nature a été mené il y a quelques mois. La région Bretagne a également montré son intérêt pour cette application.