Android: Plus de 250 jeux utilisent le micro des smartphones pour vous espionner

ESPIONNAGE Cette pratique permet de collecter des données personnelles afin de les revendre ensuite à des annonceurs…

20 Minutes avec agence

— 

Certains jeux Android utilisent le micro des smartphones pour espionner ses utilisateurs.
Certains jeux Android utilisent le micro des smartphones pour espionner ses utilisateurs. — Capture d'écran Google Play

Beer Pong, Basketball 3D, Roulette, Flick Soccer 3D, Real Bowling Strike : tous ces jeux Android utilisent le micro de votre smartphone afin de savoir ce que vous regardez à la télévision.

Et ils ne sont pas les seuls. Au total, plus de 250 applications ont été épinglées par une enquête du New-York Times publiée le 28 décembre.

Une écoute même quand le jeu est fermé

L’objectif est de revendre vos données personnelles à des annonceurs qui souhaitent en savoir davantage sur vos goûts. Pour cela, les applications concernées font appel à un logiciel, nommé Alphonso, qui permet de détecter ce que vous regardez à la télévision grâce au micro de votre smartphone.

Selon le chef de cette start up, Ashish Chordia, Alphonso n’écouterait que les programmes télévisuels et non pas les conversations privées. Mais le logiciel fonctionnerait également lorsque l’application est fermée. « Beaucoup de gens éteignent leurs téléphones, mais certains ne le font pas et le mettent dans leur poche. Alors, nous sommes capables d’obtenir un petit échantillon sonore de ce qu’ils regardent à la télévision », explique le PDG.

>> A lire aussi : «Judy»: Ce malware a infecté 36,5 millions de smartphones Android

Big Brother est bien là

Pour ce faire, la start up aurait passé un accord avec Shazam, la célèbre application de reconnaissance musicale. Une information qui n’a pas été confirmée. Le patron de la start up assure par ailleurs que tout cela est mentionné lors du démarrage des applications concernées.

Ce que réfute le New York Times. Selon le quotidien américain, il est bien demandé d’activer le micro mais aucune mention des raisons ne serait faite à l’utilisateur. Pour savoir quelles sont les applications qui utilisent ce procédé, il suffit de taper « Alphonso automated » dans le moteur de recherche de Google Play. Big Brother est bel et bien là.

>> A lire aussi : Bose: Les casques sans fil accusés d'espionner les utilisateurs