«Judy»: Ce malware a infecté 36,5 millions de smartphones Android

SECURITE Le virus était caché dans 41 applis disponibles dans le Play Store de Google et dont certaines étaient infectées depuis plus d'un an...

20 Minutes avec agence

— 

Un téléphone tournant avec le système d'exploitation de Google, Android, à New York le 29 octobre 2014

Un téléphone tournant avec le système d'exploitation de Google, Android, à New York le 29 octobre 2014 — JEWEL SAMAD AFP

36,5 millions de smartphones fonctionnant sous Android ont récemment été contaminés par le virus Judy, qui a pénétré dans les appareils via 41 applications téléchargées sur Google Play Store par les utilisateurs touchés.

La « plus grande attaque informatique visant Google Play » ?

Le malware avait en effet été dissimulé par les pirates dans ces programmes, dont le jeu Chief Judy, qui a donné son nom au virus. Après avoir pris connaissance de cette attaque contre son Play Store, qui s’est déroulée en deux étapes séparées, Google a retiré de sa plateforme l’ensemble des applis touchées.

La plupart de ces applications avaient été mises au point par la société sud-coréenne Enistudio, spécialiste des jeux sur téléphones mobiles, précise Clubic. C’est l’entreprise de sécurité informatique Checkpoint qui a tiré le signal d’alarme et publié jeudi un rapport qui qualifiait Judy de « potentiellement la plus grande attaque informatique visant Google Play ».

Un virus peu dangereux

Le malware, présent dans certaines applications depuis plus d’un an, a en fait contaminé les appareils concernés quand ces derniers ont téléchargé des mises à jour, et pas le programme principal, apprend-on dans le document.

>> A lire aussi : Android: 20.000 applications infectées par un malware particulièrement dangereux

Les professionnels de la protection contre les hackers ont cependant tenu à se montrer rassurants. Checkpoint a en effet précisé que le virus n’avait pour seul effet que de générer des clics non voulus par les utilisateurs sur des publicités afin de générer du profit.