Réalité augmentée: Magic Leap dévoile son ordinateur du futur

TECHNOLOGIE L'entreprise promet un lancement en 2018 pour les développeurs, à un prix inconnu...

Philippe Berry

— 

Le casque de réalité augmentée Magic Leap One sera lancé en 2018 auprès des développeurs.
Le casque de réalité augmentée Magic Leap One sera lancé en 2018 auprès des développeurs. — MAGIC LEAP

Après plusieurs années de teasing et de promesses assez folles, Magic Leap a enfin dévoilé le design de son casque de réalité augmentée, mercredi. La start-up, qui a convaincu Google, Alibaba et d’autres d’investir près de 2 milliards de dollars pour sa technologie qui promet de mélanger le réel et le virtuel, annonce un lancement en 2018 pour les développeurs. Mais pour le prix, les détails techniques ou une date de commercialisation pour le grand public, il faudra patienter.

Relié par un câble à un mini-ordinateur porté à la ceinture

L’annonce livre toutefois quelques détails concrets. Les Magic Leap One adoptent un design qui évoque des lunettes steampunk sorties d’un anime japonais. Si le résultat est plus compact – et sans doute plus léger – que le casque HoloLens de Microsoft, c’est parce que l’entreprise fondée par le pionnier de la robotique Rony Abovitz a choisi de séparer l’ordinateur du casque. Traduction : il faut porter un périphérique à la ceinture, qui est relié aux lunettes par un câble.

Ce mini-PC est-il plus puissant que nos smartphones actuels ? On ne sait pas. Nous sommes clairement dans une période de transition, où l’équation puissance-poids-autonomie reste un défi complexe. Un journaliste de Rolling Stone a pu tester ce prototype, et malheureusement, le champ de vision « augmentée », cette fenêtre dans laquelle on peut voir des objets virtuels superposés au réel, ne couvre pas encore l’intégralité de notre champ oculaire. Selon Brian Crecente, ce « field of view » est toutefois nettement plus large que celui d’HoloLens, et correspond à la taille d’une cassette VHS tenue devant soi avec les bras à demi-pliés. Petit aperçu de cette fenêtre sur l'imaginaire avec une collaboration entre Magic Leap et le groupe Sigur Ros:

Pourquoi la technologie de Magic Leap fait fantasmer

Les rares personnes à avoir pu tester la technologie sont ressorties bluffées. « Magic Leap est l’un des rares moments ''Oh putain, je n’arrive pas à croire ce que je vois'' de ma vie d’adulte. Le précédent, c’était l’iPhone », écrit l’analyste très sérieux Ben Evans. Il compare ce sentiment à la première fois qu’il a testé le « multitouch ». Attention toutefois, cette année, la start-up a été accusée par des anciens employés d’avoir triché lors de démos, en utilisant un ordinateur bien plus massif que le format compact final.

Malgré tout, ces Magic Leap One semblent représenter un véritable saut technologique. Car les lunettes n’utilisent pas ce tour de passe-passe de la réalité virtuelle, qui montre une image à chaque œil pour simuler une vision stéréoscopique. Magic Leap reste (très) vague mais dit s’appuyer sur la technologie «light field» et simule l’arrivée de rayons lumineux dans l’oeil pour afficher des objets virtuels ayant presque les mêmes propriétés physiques que le monde réel.

Le journaliste de Rolling Stone décrit notamment comment le torse d’un véritable humain a « disparu » derrière un petit robot virtuel. C’est pour cette raison que Microsoft et Magic Leap parlent de « réalités mélangées ». A terme, le cerveau ne fera plus de distinction entre les deux. Les possibilités commerciales, artistiques et ludiques sont infinies.