VIDEO. Le Pixel 2 XL, un «super phone» qui boude encore la France

TEST Le Pixel 2 (799 euros) et le Pixel 2 XL (939 euros) sont lancés jeudi aux Etats-Unis et chez plusieurs voisins européens...

Philippe Berry

— 

Le Pixel 2 XL propose un écran 6 pouces avec des bords réduits
Le Pixel 2 XL propose un écran 6 pouces avec des bords réduits — P.BERRY/20 MINUTES
  • Les « super phones », Pixel 2 et Pixel 2 XL sont lancés dans six pays ce jeudi.
  • Comme Amazon, Google semble faire l’impasse sur la France. Le Pixel n’est jamais sorti dans l’Hexagone, et il n’y a pour l’instant aucune date pour son successeur.
  • Google mise sur l’autonomie, la rapidité, la qualité des photos et sur un Pixel 2 XL qui termine souvent la journée avec encore 30 ou 40 % de batterie.

La bataille des « super phones » est lancée. Les constructeurs tentent de convaincre le consommateur de débourser près de 1.000 euros pour s’offrir leur plus beau smartphone. Autonomie, rapidité, qualité photo… Avec le Pixel XL 2 – et dans une moindre mesure le Pixel 2, qui propose un écran plus petit et un design daté – Google prouve qu’il faut prendre ses nouvelles ambitions au sérieux. Sauf que le géant du Web reste un nain du hardware, avec un lancement limité à six pays ce jeudi. Et comme l’an dernier, la France est ignorée.

Design et performance

Design sans bord ultra-fin, écran six pouces oled (2.880 x 1.440 pixels), puce Snapdragon 835, 4 ou 6 Go de RAM, résistance à l’eau, recharge rapide, disparition de la prise casque… Il devient difficile de différencier le haut de gamme. Mais Google, qui maîtrise à la fois le hardware et le software, a réussi à optimiser ce Pixel 2 XL pour son nouvel Android Oreo (8.0).

Rapide comme l’éclair, le Pixel 2 XL termine souvent la journée avec 30 ou 40 % de batterie, même après une journée passée sur un festival de musique. Google met plus que jamais en avant son assistant, qui peut s’invoquer en serrant les bords du téléphone. Un peu gadget, cette fonction empruntée à HTC permet toutefois d’éviter de répéter douze fois « OK Google » en public.

L’appareil photo tout terrain

Google annonce fièrement avoir obtenu un score de 98/100 sur site de photographie DxOmark. On peut douter de l’honnêteté d’un tel coup marketing, mais sur le terrain, les Pixel 2 s’adaptent à presque toutes les conditions. En plein contre-jour ou dans la pénombre, les algorithmes de Google parviennent à faire ressortir les détails d’une photo sans ajouter trop de bruit.

Test photo du Pixel 2 XL.
Test photo du Pixel 2 XL. - P.BERRY/20 MINUTES
Test photo du Pixel 2 XL.
Test photo du Pixel 2 XL. - P.BERRY/20 MINUTES
Test photo du Pixel 2 XL.
Test photo du Pixel 2 XL. - P.BERRY/20 MINUTES

Contrairement à ses concurrents, l’entreprise n’est pas passée à un double capteur photo. Du coup, la faible profondeur de champ du mode portrait (flou ou « bokeh ») est simulée. Souvent convainquant, l’effet est plus naturel que l’an dernier. Il n’est toutefois pas infaillible, avec certaines zones parfois trop accentuées ou oubliées.

Test photo du Pixel 2 XL.
Test photo du Pixel 2 XL. - P.BERRY/20 MINUTES
Test photo du Pixel 2 XL.
Test photo du Pixel 2 XL. - P.BERRY/20 MINUTES

Le principal point faible du capteur unique, c’est l’absence de zoom optique x2, qui oblige à s’approcher de son sujet. Côté vidéo, la stabilisation optique fait des merveilles pour ceux qui ont la tremblote. Le son, lui, est correct, même si le LG V30 reste le roi de l’audio et de la vidéo.

Son plus gros point faible : la disponibilité

Comme Amazon, Google semble faire l’impasse sur la France. Le Pixel n’est jamais sorti dans l’Hexagone, et il n’y a pour l’instant aucune date pour son successeur. Que Google donne la priorité à l’Angleterre et à l’Allemagne n’est pas surprenant. Mais cette fois, même l’Espagne et l’Italie y auront droit d’ici la fin de l’année.

L’analyste de Gartner Brian Blau rappelle que Google est un nouveau venu sur le hardware, qui ne maîtrise pas la chaîne de la production et de la distribution, contrairement à Apple ou Samsung. Ces derniers sont capables de lancer un produit – certes en quantité limitée au cours des premières semaines – dans 25 ou 30 pays à la fois. Au final, le Pixel 2 XL est sans doute le smartphone Android le plus équilibré de cette fin d’année. Mais entre le Galaxy Note 8, le LG V30 ou le Huawei Mate 10 Pro, dévoilé lundi, les clients français les plus fortunés ont déjà l’embarras du choix.