Festival de Cannes: Faites vous une toile (chez vous) avec un vidéoprojecteur

HOME CINEMA Amoureux du septième art ? Pour vivre le 70e Festival de Cannes comme si vous y étiez, rien de tel qu’un vidéoprojecteur. « 20 Minutes » vous donne quelques conseils pour bien vous équiper…

Christophe Séfrin

— 

Dans une salle dédiée ou au salon, un vidéoprojecteur permet d'obtenir une image de 2 à 5 mètres de base.
Dans une salle dédiée ou au salon, un vidéoprojecteur permet d'obtenir une image de 2 à 5 mètres de base. — EPSON

Impossible de jouer des coudes au cœur du Festival de Cannes ? Consolation : transformez votre salon en temple du 7e art avec un vidéoprojecteur. Dès lors, à vous la montée des marches en grand large (sur le canal 19 des offres Canal et sur le canal 29 de la TV d’Orange), ou les projections VIP avec les Blu-ray/DVD des films récemment palmés comme Moi, Daniel Blake (Le Pacte), Dheepan (UGC), La vie d’Adèle (Wild Side Vidéo). Mais pour ne pas commettre d’erreur de casting et s’offrir le bon projo, quelques conseils s’imposent !

Générique : choisissez la bonne techno

Avant de jeter votre dévolu sur tel ou tel vidéoprojecteur, il faut vérifier sa technologie embarquée : Tri-LCD ou DLP. La première consiste à afficher une image en utilisant la polarisation de la lumière : celle-ci traverse une matrice avant d’être projetée. Avantage : les projecteurs Tri-LCD sont plus dynamiques et ont meilleure réputation pour le home-cinéma. La technologie DLP utilise, elle, une roue chromatique (à 3 ou 5 couleurs) : la lumière de la lampe la traverse avant d’être affichée.

Le vidéoprojecteur Canon LV-WX310ST, un WXGA à focale courte vendu moins de 700 euros.
Le vidéoprojecteur Canon LV-WX310ST, un WXGA à focale courte vendu moins de 700 euros. - CANON

 

Gare : il vaut mieux faire l’essai dans un magasin avant, car certaines personnes sont sensibles aux projections DLP et perçoivent à l’écran des effets d’arc-en-ciel désagréables. En revanche, les projos DLP sont réputés pour leur meilleur contraste.

Zoom : identifiez le projecteur qui correspond à votre intérieur

« C’est un point capital : définir la distance de projection et la taille de l’image souhaitée », explique Julien Cialis, chef de produit vidéoprojecteurs chez Epson France. Petit salon, pièce dédiée ? Il existe un projecteur pour chaque configuration. « Cela évite les mauvaises surprises », complète Emmanuel Bousquainaud, chef produit vidéoprojecteurs chez Canon France.

Le site Son-Vidéo.com propose un calculateur pour adapter le choix de son projecteur à la taille de sa pièce et de son écran.
Le site Son-Vidéo.com propose un calculateur pour adapter le choix de son projecteur à la taille de sa pièce et de son écran. - DR

 

Pour s’y retrouver, les constructeurs ont mis en place des calculateurs : ici pour Canon, pour Epson, ou encore sur la boutique en ligne du spécialiste  Son-Vidéo.com. Avant de vous lancer, sachez aussi qu’il existe des vidéoprojecteurs à focale standard (à placer entre 3 et 4 mètres de l’écran) et d’autres à focale courte. Pratiques, ces derniers pourront presque se trouver au pied de l’écran.

Scénario : préférez un projecteur Full HD

Pour Emmanuel Bousquainaud de Canon, « il faut opter pour un projecteur dont la résolution soit au moins XGA (1024 x 768), mais en home-cinéma, mieux vaut de la HD (1280 x 720) ou du Full HD (1920 x 1080) ». « La tendance aujourd’hui va vers le WUXGA, soit 1920 x 1200, proche mais un peu supérieur au Full HD », confirme Julien Cialis d’Epson.

>> A lire aussi : UHD Blu-ray 4K: Ce que vous devez (absolument) savoir avant de vous équiper

Et la 4K ? Elle reste encore beaucoup trop chère dans ce domaine. Dommage, les Blu-ray 4K commencent à arriver en masse…

Nuit américaine : vérifiez la luminosité de la lampe du projecteur

Elle détermine évidemment l’intensité de lumière de votre image, mais aussi le confort de votre projection. Avec une lampe de trop faible luminosité, il faudra faire la pénombre dans la pièce. Une puissance accrue évitera de se plonger dans l’obscurité. Une lampe qui dépasse 1.800 lumens permet ainsi de bénéficier d’une luminosité assez importante. En home cinéma, il est même recommandé de se situer entre 2.200 et 3.000 lumens.

Le vidéoprojecteur Epson EH-TW5350 est un modèle Full HD vendu moins de 800 euros.
Le vidéoprojecteur Epson EH-TW5350 est un modèle Full HD vendu moins de 800 euros. - EPSON

 

Attention, les lampes des vidéoprojecteurs sont réputées chères (100 à 150 euros environ). Leur durée de vie peut varier de 2.000 à 10.000 heures. « Mais Il faut relativiser cette histoire de prix : une lampe à la durée de vie de 3.000 heures correspond quand même à 2.000 films environ », tempère François-Cyril, un fan de vidéo projection qui s’est installé une salle dédiée.

Contraste : profitez du côté obscur de la Force !

En matière de taux de contraste, les chiffres fournis par les constructeurs sont parfois ésotériques. Il faut cependant rester attentif à cette donnée qui correspond à l’intensité des noirs affichés et à la profondeur de l’image. Souvent point faible des projecteurs Tri-LCD, le taux de contraste s’exprime par un ratio X.000 : 1. Un minimum de 3.000 : 1 est recommandé pour se faire des toiles dans de bonnes conditions.

Figurants : optez pour une connectique complète

Généralement, les vidéoprojecteurs sont équipés en HDMI et disposent d’une sortie son (même si la plupart intègrent un haut-parleur). Veillez à bénéficier d’une HDMI compatible MHL : grâce à un adaptateur, vous pourrez y brancher un lecteur Android, Windows ou iOS. De plus en plus, certains projecteurs sont aussi équipés en sans-fil. Gare aux modèles Wifi cependant : « ils peuvent surtout projeter des images statiques comme des photos ou des documents », précise Julien Cialis, chef de produit vidéoprojecteurs chez Epson France.

L'Apple TV, indispensable relai pour transférer sans fil des vidéos d'un iPhone ou un iPad vers un vidéoprojecteur compatible AirPlay.
L'Apple TV, indispensable relai pour transférer sans fil des vidéos d'un iPhone ou un iPad vers un vidéoprojecteur compatible AirPlay. - APPLE

 

Pour projeter de la vidéo sans fil, un projo compatible Miracast (pour Android et Windows) et AirPlay (pour Apple) est recommandé. Attention : il faudra passer par un Apple TV (ou une Freebox) si vous souhaitez projeter sans fil depuis un iPhone ou un iPad. Une usine à gaz made by Apple

Bande originale : méfiez-vous du bruit du ventilateur

Les lampes des vidéoprojecteurs ont besoin d’être refroidies. D’où la présence d’un ventilateur… plus ou moins tapageur. « Ne pas oublier qu’au salon, le projecteur pourra se situer assez près des oreilles. Mieux vaut que le bruit du ventilateur ne soit pas trop important », préconise notre cinéphile François-Cyril. Bref, avec moins de 30 db, vos tympans seront bien lottis. Moins de 25 db, c’est encore mieux.

Effets spéciaux : avec correction de trapèze, c’est mieux !

La correction de trapèze (ou Lens Shift) permet de ne pas tout à fait placer son projecteur dans l’axe de l’écran. Le Lens Shift permettra de corriger les déformations de l’image verticalement et horizontalement si le projecteur est désaxé.

Vous voilà fin prêt pour monter les marches avec votre petit cinéma chez vous ! Côté budget, misez sur un ticket situé entre 400 euros et 1.000 euros environ. Et n’oubliez pas les contraintes d’installation : alimentation secteur, alimentation en flux vidéo. Sans oublier l’écran, avec ou sans support dédié. Mais sitôt ces petites questions résolues, vous bénéficierez d’un pass VIP.

* du 17 au 28 mai.