Pourquoi Facebook veut vous présenter des inconnus

HIGH-TECH Après avoir longtemps conseillé de n’échanger qu’avec des amis connus «en dehors de Facebook», le réseau social déploie la fonctionnalité «Discover People»... 

Annabelle Laurent

— 

Facebook
Facebook — JOEL SAGET / AFP

Vers deux milliards et au-delà. Facebook poursuit tranquillement sa croissance jusqu’aux 2 milliards d’utilisateurs, qu’il devrait atteindre dans quelques mois, à en juger par ses derniers résultats publiés jeudi. Mais le réseau social ne s’en satisfait pas, bien sûr, et se réinvente constamment autour d’un objectif stable: rester au cœur de nos vies sociales. Sa dernière trouvaille est une nouvelle fonctionnalité qui encourage la rencontre d’« inconnus ». « Discover People » est apparue sur l’application mobile de nombreux utilisateurs, sur iOS et Android.

Cher inconnu

« Avec Facebook, partagez et restez en contact avec votre entourage »: c’était l’idée initiale, et c’est encore ce que l’on peut lire sur la page d’accueil du réseau. Dans la rubrique Aide, on peut également lire que « le moyen le plus sûr de ne pas avoir de problèmes est de n’accepter que les invitations envoyées par des personnes que vous connaissez déjà relativement bien en dehors de Facebook ».

Oubliez l’ancien discours, Facebook pourrait s’improviser site de rencontres. Ou site de networking, on ne sait pas bien, car le réseau ne précise pas pour quels usages est imaginée la fonctionnalité. Discover people propose à chacun de se présenter en quelques mots et de changer sa photo, afin de se créer une sorte de profil public avec le strict minimum d'infos. Sont ensuite proposés des profils d'utilisateurs qui ont prévu d’assister aux mêmes événements que vous, vivent dans la même ville ou travaillent dans la même boîte. 

La nouvelle fonctionnalité Discover People
La nouvelle fonctionnalité Discover People - Techcrunch

Les utilisateurs n’ayant pas donné leur consentement pour que leur profil (seulement ses informations publiques) soit utilisé dans cette section, des problèmes de confidentialité pourraient rapidement se poser (sans compter que beaucoup de fonctionnalités testées sont abandonnées). Certains reprochent déjà à Facebook que le fait de se signaler comme « intéressé » par un événement soit un post public par défaut, et impossible à masquer, note TechCrunch.

>> A lire aussi : Bienvenue dans vos amitiés Facebook du futur

Mauvaise nouvelle pour Tinder ?

Evidemment, personne n'a attendu la bénédiction de Facebook pour y rencontrer de nouvelles personnes hors de son réseau, que ce soit via des groupes, des événements, etc...  Mais que le réseau social l'encourage est différent. « Il est trop souvent difficile d’en apprendre un peu plus sur les gens qui vous entourent, que ce soit avant de démarrer un nouvel emploi, de rejoindre un groupe ou de décider d’assister à un événement, ou même avant de déménager », justifie auprès de TechCrunch un porte-parole de Facebook.

Facebook voudrait-il rivaliser avec les sites de rencontres ? Si le réseau ne se positionne pas explicitement sur le terrain du dating, il aurait toutes les raisons de vouloir l’occuper. Non seulement le marché est énorme et la force de frappe de Facebook serait redoutable, mais les applications de rencontres chassent en retour sur le terrain de Facebook : l’amitié. Tinder avec Tinder Social, lancé en juillet dernier en France, par exemple. Facebook pourrait donc avoir envie de chasser la concurrence, deux ans après avoir voulu réinventer le « Salut, t’es célib ? » avec le bouton Ask qui permettait à un utilisateur d'interpeller un de ses contacts sur sa situation…

Même logique pour les rencontres de networking, qui ont pour l’instant lieu sur des sites dédiés, de LinkedIn aux dizaines d’applications qui s’inspirent de Tinder mais pour parler boulot. Facebook a d’ailleurs déjà récupéré dans son giron l’univers professionnel, avec Workplace, lancé en octobre dernier en France.