Victoire de Trump: Tollé après deux tweets de l'ambassadeur français aux Etats-Unis

OUPS « Après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s’effondre devant nos yeux », a tweeté Gérard Araud…

T.L.G.

— 

L'ambassadeur Gérard Araud et son tweet
L'ambassadeur Gérard Araud et son tweet — AFP/20Minutes

Il a dégainé plus vite que son ombre. Deux petits tweets pour réagir à chaud sur l’élection de Donald Trump. « Après le Brexit et cette élection, tout est désormais possible. Un monde s’effondre devant nos yeux. Un vertige », a tweeté Gérard Araud, l’ambassadeur de la France aux Etats-Unis. Puis est venu un second, dans la foulée. « C’est la fin d’une époque, celle du néolibéralisme. Reste à savoir ce qui lui succédera ».

>> A lire aussi : Présidentielle américaine: «Ce n’est pas juste un rejet de Clinton, il y a aussi une adhésion à Trump»

Ses propos, repris par de nombreux médias, ont enflammé la toile. « L’ambassadeur français aux Etats-Unis Gérard Araud sur la victoire de Donald Trump : "le monde s’effondre devant nos yeux". Comment ose-t-il ? », a notamment réagi une présentatrice de la chaîne Fox News.

Le député FN Gilbert Collard a demandé au ministre des Affaires étrangères Jean-Marc Ayrault la révocation de l’ambassadeur.

Aucun problème pour le ministère des Affaires étrangères

Très vite, l’ambassadeur français a effacé ses tweets. Une demande du ministère ? « Non », répond à 20 Minutes une source au Quai d’Orsay. Le ministère tente d’ailleurs de relativiser les propos de son ambassadeur. « Gérard Araud est très présent sur les réseaux sociaux, il le fait en toute liberté et sous sa responsabilité ».

La voix d'un ambassadeur n'est-elle pas celle de la France ? « Les ambassadeurs ne soumettent pas leurs tweets au ministère, ce serait contraire à l’essence même des réseaux sociaux. Il a réagi comme beaucoup sur le fait que l’élection de Trump était une énorme surprise ».

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a réagi, ce mercredi matin sur France 2 à l'élection de Donald Trump. « Il va falloir essayer de voir ce que veut faire ce nouveau président, puisque ce qu’il a dit jusqu’à présent provoque bien des inquiétudes […] Que va devenir l’accord de Paris sur le climat ? Que va devenir l’accord sur le nucléaire iranien ? […] C’est un défi pour l’Europe, ce qui vient de se passer dans ce monde d’incertitudes. Il faut surtout que l’Europe ne flanche pas ».