Etats-Unis: Un couple disparaît mais continue de publier d’étranges messages sur Facebook

WEB Charlie Carver 32 ans et Kala Brown, 30 ans, ont disparu depuis le 31 août…

R.L.

— 

Charlie et Kala ont disparu depuis le 31 août
Charlie et Kala ont disparu depuis le 31 août — Capture d'écran

La page Facebook de Charlie Carver, 32 ans, est celle d’un homme amoureux. Le 1er juillet, il publie un message expliquant que sa petite amie Kala Brown 30 ans, attend un enfant. Le 1er août, qu’ils achètent une maison et le 1er septembre, qu’ils se marient. Autant de « bonnes nouvelles » en réalité pré-enregistrées et publiées le 1er octobre, soulève The Daily Beast. Problème : ce couple de Caroline du Sud a déjà disparu depuis plusieurs semaines.

« Je voudrais pouvoir dire stop »

Dès le 31 août, les amis et la famille de Charlie Carver n’ont plus de nouvelles de Charlie et Kala. Plus de voiture, plus de smartphone branché et un chien laissé à l’abandon dans un appartement encore plein d’affaires personnelles. Pourtant, quelqu’un continue d’alimenter la page Facebook du jeune homme.

« Je voudrais pouvoir dire stop », explique au Daily Beast Katie, la sœur cadette de Charlie. « Si quelqu’un sait où il est, qu’il le ramène chez lui », ajoute-t-elle. La semaine dernière, le pseudo Carver a téléchargé une ancienne photo du couple. La légende disait : « Nous allons bien ». « Ce n’est pas lui. Son Facebook a été piraté », affirme Brown Lindsey Mayson, la meilleure amie de Kala. D’autant que de nombreux posts ont été publiés depuis et même des avis de recherche du couple, qui, selon leur entourage interrogé par des médias locaux, n’a pas dans ses habitudes de disparaître comme ça.

Un coup d’une ex ?

Divorcé Charlie vivait depuis plusieurs mois avec Kala. Mais celle-ci expliquait à sa meilleure amie se sentir « harcelée », « suivie », « observée » par l’ex-femme de Charlie. La police a déclaré qu’aucun suspect n’avait été pour l’heure formellement identifié. « Il n’y a pas de preuves concrètes, ni de nouvelles pistes, mais nous continuons de chercher », souligne le lieutenant David Creamer du département de police de la ville d’Anderson. Par ailleurs, aucune recherche à partir de l’adresse IP n’a été effectuée.

En attendant, la famille et les amis du couple distribuent des tracts et essayent de recueillir des fonds pour engager un détective privé. Plusieurs pages Facebook se sont également montées et de nombreux internautes tentent aussi de discuter avec le pseudo Charlie, qui continue de poster d’étranges messages. Sur celui de Kala, il y a aussi ce message : si tu veux savoir, demande »