IFA 2016: Les téléviseurs OLED arrivent, et vous allez casquer!

HIGH-TECH Au salon de l’électronique IFA de Berlin, les téléviseurs OLED pointent leurs images incomparables chez différents constructeurs. Mais ils restent encore inaccessibles…

Christophe Séfrin

— 

L'entrée du stand LG à l'IFA 2016: 216 téléviseurs OLED forment une arche.
L'entrée du stand LG à l'IFA 2016: 216 téléviseurs OLED forment une arche. — CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Quatre lettres et de gros sous en jeu : OLED est la grande vedette au rayon des téléviseurs du salon de l'IFA de Berlin qui ferme ses portes ce mercredi. Après des années de prix sacrifiés, les marques de téléviseurs LCD et LED veulent retrouver davantage de profitabilité et, pour cela, créent des produits à valeur ajoutée qu’elles tentent de vendre plus cher. Le fameux « premium », comme elles disent… C’est, pour certaines, avec la technologie OLED qu’elles comptent bien retrouver des marges confortables.

Petit rappel : les téléviseurs LCD CCFL utilisaient des tubes de type néon à l’arrière de l’écran pour l’illuminer. De leur côté, les LCD LED sont basés sur la présence d’ampoules en bas de l’écran (ou tapissées à l’arrière, dans le cas du LED avec « Local Diming »).

Le téléviseur OLED Ambilight Philips est attendu pour l'automne.
Le téléviseur OLED Ambilight Philips est attendu pour l'automne. - PHILIPS/TP VISION


La technologie OLED, elle, repose sur des diodes électroluminescentes. Grâce à elles, chaque pixel émet sa propre lumière. Les avantages sont multiples : seules les zones de l’image en ayant besoin sont allumées ; les contrastes sont étonnamment forts, et les écrans excessivement plats. Mais pour s’offrir l’un de ces nouveaux téléviseurs de moins de 10 mm d’épaisseur, il va falloir casser sa tirelire.

>> A lire aussi : Les 10 nouveautés les plus cool dévoilées à l'IFA de Berlin

LG n’est plus la seule marque dans la course

Au salon de l’électronique IFA de Berlin, LG propose l’excellence même de l’écran plat avec son téléviseur OLED « Signature ». De l’avis de tous, c’est celui qui offre la plus belle image qui existe au monde. Comptez 8.000 euros, quand même, pour sa version en 65 pouces lancée cet automne…

 

L’OLED, également présent depuis un an chez Panasonic, apparaît aussi pour la première fois chez Philips avec un 55 pouces 4K Ambilight tournant sous Android TV. Il sera disponible entre 3.000 et 3.500 euros. Loewe propose également sa première TV OLED. Avec Bild 7, le constructeur allemand signe un téléviseur (en 55 pouces ou 65 pouces, proposé à 4.990 euros et 6.990 euros) dont la dalle ne mesure que 7 mm d’épaisseur.

Le téléviseur Loewe Bild 7 est déjà disponible en 55'' et 65''.
Le téléviseur Loewe Bild 7 est déjà disponible en 55'' et 65''. - LOEWE

 

L’écran intègre sa propre barre de son de 120 watts. Celle-ci est motorisée et se rétracte à l’arrière du téléviseur pour, lorsqu’à l’arrêt, ne plus laisser place qu’à un appareil minimaliste. Enfin, Grundig dévoilait sur l’IFA son VLO9790, un OLED de 65 pouces compatible 3D dont le prix reste encore inconnu. Mais on sait déjà que pour la plupart des consommateurs, le rêve OLED va longtemps rester innacessible.

Déjà un modèle à 1.490 euros

« Souvenez-vous du prix des premiers plasma Pioneer (100.000 francs, soit 15.000 euros, NDLR). Ou encore de celui des premiers LCD Sharp (vendus plusieurs milliers d’euros) », rappelle un exposant. Si les téléviseurs OLED restent encore très chers, tout porte à croire que leur prix va progressivement chuter. Il en va ainsi de chaque nouvelle technologie qui, à mesure que passent les années, se démocratisent... Pour cela, LG, seul à fabriquer des dalles OLED pour ses concurrents, augmente progressivement ses capacités de production.

Actuellement, le constructeur possède déjà en catalogue un téléviseur OLED Full HD que l’on peut trouver à 1.499 euros (le 55EG910V). Et depuis le début de l’année, la marque coréenne, jusqu'àlors seule sur le marché, concède avoir vendu 20.000 OLED dans l’Hexagone. Encore une goute d’eau dans l’océan des plus de 6 millions de téléviseurs que les Français achèteront cette année.

La fronde des anti-OLED

Deux marques, et non des moindres, indiquent qu’elles ne « croient pas » à l’OLED : Sony et Samsung. La première présente sur l’IFA ses téléviseurs de la série ZD9 avec une technologie maison de rétroéclairage nommée « Backlight Master Drive ». Selon Sony, la luminosité produite est au moins quatre fois supérieure à celle de l’OLED. La seconde met en cause la qualité de l’OLED, qui manquerait selon elle de stabilité. Samsung a sa solution : le Qantum Dot. Soit des nano-cristaux qui émettent, comme l’OLED, leur propre lumière. Premiers modèles prévus, sans doute d’ici un an.