Peter Thiel vs Gawker: Sextape et vengeance, le dernier soap opera de la Silicon Valley

WEB Le cofondateur de Paypal est accusé d'avoir secrètement financé le procès de Hulk Hogan contre le site Internet afin de le détruire...

Philippe Berry

— 

L'investisseur Peter Thiel, en novembre 2015.
L'investisseur Peter Thiel, en novembre 2015. — Neilson Barnard / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Que font un catcheur has-been, un investisseur milliardaire et un tabloïd Internet dans le même article ? Depuis les révélations de Forbes, mardi soir, voici le feuilleton qui agite la Silicon Valley : l’investisseur Peter Thiel est accusé d’avoir secrètement payé les frais judiciaires de Hulk Hogan, qui poursuit le site Gawker pour avoir diffusé un extrait de sa sextape. Pourquoi faire ? Pour ruiner Gawker –condamné à verser 140 millions de dollars au catcheur– dans une vengeance indirecte contre le tabloïd, qui avait notamment révélé l’homosexualité du fondateur de Paypal en 2007.

Les protagonistes

  • Peter Thiel est un baron de la Silicon Valley. Le cofondateur de Paypal est célèbre pour avoir été l’un des premiers investisseurs de Facebook. En 2014, il encourageait les étudiants à abandonner leurs études en leur promettant une bourse de 100.000 dollars pour créer leur start-up. Dans un royaume ultralibéral, Thiel, un libertarien tendance républicain, fait bande à part. Récemment, il a affiché son soutien pour Donald Trump. Dans la saison 1 de la série Silicon Valley, sur HBO, l’investisseur idiosyncrasique Peter Gregory est plus ou moins basé sur Thiel.
  • Gawker Media est l’un des pionniers des médias sur Internet. Cofondé en 2002 par Nick Denton, le groupe comprend notamment le tabloïd Gawker ainsi que les blogs spécialisés Gizmodo, Deadspin et Kotaku. ValleyWag (depuis intégré à Gawker) couvre l’actualité de la Silicon Valley, se concentrant sur les potins et ses excès. En 2007, le blog avait outé l’homosexualité du fondateur de PayPal avec un article « Hey les gens, Peter Thiel est complètement gay ».
  • Hulk Hogan (Terry Bollea de son vrai nom) est un célèbre catcheur des années 90, reconnaissable à sa moustache blonde et à son bandana. En 2012, Gawker publie un extrait d’une sextape du catcheur ayant des relations sexuelles avec la femme d’un ami. Plus que ses ébats, c’est la suite de la la vidéo, publiée en 2015 par le National Enquirer qui a coûté cher à Hogan. A cause d’une tirade raciste, il a perdu son contrat avec la ligue de catch. En mars, un jury de Floride a condamné Gawker à verser 140 millions de dollars au catcheur. Estimant être protégé par la liberté de la presse, le groupe a fait appel. Avec un bénéfice de 6,5 millions de dollars en 2014, Gawker pourrait être ruiné si le verdict était confirmé.

La guerre indirecte Thiel-Gawker

Avocats, experts… Un tel procès coûte cher, sans doute plusieurs millions de dollars. Selon Forbes, Thiel a apporté son soutien financier à Hulk Hogan. Ce n’est pas illégal. Certains considèrent un procès comme un investissement : je paie vos frais contre X % des dommages. Mais dans ce cas particulier, qu’un milliardaire instrumentalise une action judiciaire pour tenter, semble-t-il, de couler un site d’actualité qu’il ne portait pas dans son cœur, pose de nombreuses questions éthiques.

La haine de Peter Thiel contre Gawker est largement documentée. Outre la révélation de son homosexualité, le site a souvent couvert négativement Thiel, notamment sur son engagement politique. En 2009, l’investisseur déclarait : « ValleyWag a la psychologie d’un terroriste. C’est est l’équivalent d’Al-Qaïda dans la Silicon Valley. » Thiel, lui, semble préférer les méthodes du KGB.