Action-cam: Quelle caméra d’action pour des images renversantes?

FRISSONS Les caméras d’action ou « action-cams » s’invitent de plus en plus au voyage. A l’heure de prendre la direction des pistes de ski ou des eaux turquoises, voici celles avec lesquelles vous immortaliserez vos meilleurs souvenirs…

Christophe Séfrin

— 

Les action-cams permettent de tout filmer. Surtout lorsque l'on s'envoie en l'air.
Les action-cams permettent de tout filmer. Surtout lorsque l'on s'envoie en l'air. — GO PRO

Elles sont multiples et vous ressemblent. Mais quelle caméra d’action est vraiment faite pour vous ? « 20 Minutes » vous aide à mieux choisir la vôtre.

Vous êtes une tanche sur les pistes… mais souhaitez immortaliser vos gamelles

Pas la peine d’investir une fortune dans une caméra sportive qui n’aura d’autre vocation que de jouer les boîtes à souvenirs. Autant privilégier la simplicité et le petit prix. C’est ce que propose la Yi de Xiaomi. Pour 80 euros seulement, la marque propose une caméra très accessible permettant de filmer en Full HD à 60 ou à 30 i/s, voire en 2K (2034 x 1296) à 30 i/s. Elle peut aussi prendre des photos en 16 mégapixels. Point fort : un capteur Sony CMOS rétro éclairé qui signe des images de très honnête facture. Revers de la médaille : pour les pistes comme pour la mer, il faut impérativement investir dans des accessoires de protection. Comptez cependant moins de 40 euros supplémentaires.

La Yi de Xiaomi : pas mieux pour débuter à petit prix. - XIAOMI

 

Vous êtes féru de belles images… et avez récemment investi dans un téléviseur 4K

Encore seule avec la FDR-X1000V de Sony et la HX-A500E de Panasonic à filmer correctement en 4K, la GoPro Hero 4 Black permet d’immortaliser des images en 3840 x 2160 à 30 i/s (et en Full HD à 60 i/s). Mais au prix fort : 529 euros. Livrée avec un boîtier étanche jusqu’à 40 mètres, la minuscule caméra n’est pas accompagnée de sa télécommande Wifi. Il faudra donc ajouter 85 euros au prix initial… ou se contenter de l’application GoPro pour smartphones. Mais à l’arrivée, l’émotion visuelle est incontestablement là en vidéo, même si en photo le capteur de 12 mégapixels de la GoPro Hero 4 Black ne fait pas de miracle… Autre défaut : l’absence de stabilisateur, qui plombe les images un peu trop mouvementées (comme lors d’une sortie en VTT).

La GoPro Hero 4 Black : la meilleure pour filmer en 4K. - GO PRO

 

Vous êtes plus coquillages et crustacé que Génépi… et avez envie de tutoyer les murènes

Pouvant plonger jusqu’à 100 mètres de profondeur (avec son caisson fourni), la AEE S77 de PNJ (299 euros environ) est l’une des rares à offrir un tel niveau de résistance. Contrepartie : son ergonomie suppose quelques efforts de prise en main que n’exigent pas la plupart des concurrentes. Ainsi, les touches d’accès et les menus manquent-ils un peu d’intuitivité. Autre grief concernant le caisson : il est nécessaire de mettre en route sa caméra et d’activer le Wifi avant de l’y loger. De quoi plomber un peu l’autonomie. Mais la récompense visuelle est à la hauteur de l’investissement, la S77 livrant des images Full HD à 100 i/s piquées, fluides et sans secousse malgré l’absence de stabilisation.

La AEE S77 de PNJcam : la plus à même de plonger profond. - PNJCAM

 

Vous êtes un dieu de la glisse… et avez envie que l’on « surlike » vos vidéos

La Sony AS200 V est sans aucun doute faite pour vous. Chère (300 euros environ), cette petite caméra est parmi celles qui offrent le meilleur résultat visuel avec des images Full HD jusqu’à 50 i/s. Seule sur le marché à être stabilisée avec la caméra de Garmin, ses images sont garanties 100 % sans tremblements, un gage de visionnages non vomitifs. Par ailleurs, un réglage micro-adapté permet de parfaitement estomper les bruits du vent, un véritable plus pour les descentes tout schuss. Mais comme souvent sur ce type de produit, un problème d’accès aux touches et autres prises se pose dès lors qu’on l’on associe un accessoire. A noter que moyennant 180 euros de plus (soit près de 400 euros au total !), l’AS200V est aussi proposée dans un kit avec différentes fixations, mais aussi une montre Wifi avec écran de contrôle hyperpratique pour parfaitement réaliser ses cadrages.

La Sony AS200 V : la seule à être stabilisée efficacement. - SONY

 

Vous êtes un précurseur… et rêvez de vous illustrer dans des vidéos sphériques

Vous n’y couperez donc pas en 2016: les caméras filmant à 360° seront parmi les stars de l’année. S’il existe déjà de nombreux modèles sur le marché, la SP360 de Kodak reste l’une des références en la matière (sans doute en attendant la KeyMission de Nikon, actuellement en précommande). Filmant à 360° en Full HD, simple d’emploi, la petite Kodak a la bonne idée d’être fournie avec trois tonnes d’accessoires : deux caissons de protection, différentes fixations, un harnais, etc. A 299 euros, c’est indiscutablement une belle affaire. Pour rappel, on peut visionner des vidéos à 360° sur un ordinateur en se déplaçant dans l’image avec sa souris, sur une tablette ou un smartphone (via YouTube et prochainement Facebook) du bout du doigt, ou à l’aide d’un casque de réalité virtuelle comme le futur HTC Vive.

La SP360 de Kodak : un rapport qualité/prix impeccable pour s’initier aux vidéos à 360°. - KODAK

Les 3 pièges à éviter

1/ Trop peu de caméras sont proposées avec un nombre d’accessoires suffisants. Conséquence : il faut généralement repasser en caisse pour s’offrir le caisson de plongée qui descendra jusqu’à 80 mètres et non plus 5 mètres comme celui souvent fourni, ou la fixation pour le casque de ski que le constructeur a juste « oublié » de loger dans la boîte. Où il est utile de préciser que certaines action-cams sont compatibles avec les fixations GoPro, marque la mieux achalandée dans ce domaine.

2/ Parmi les défauts des action-cams, leur autonomie reste le principal : de plusieurs dizaines de minutes si l’on utilise une connexion Wifi avec son smartphone à tout au plus 2 heures, pas de quoi immortaliser une journée de ski. Du coup, une, voire deux batteries d’appoint ne sont pas un luxe. Et puis attention : le froid altère lui aussi l’autonomie des petites caméras.

3/ Enfin, le son n’est pas encore vraiment à la fête avec les caméras d’action, toutes bien incapables d’effectuer des captations propres, claires et bien équilibrées dans des environnements sportifs. Et dès qu’on les place dans un caisson de protection, l’enregistrement sonore devient souvent catastrophique.