Télévision 4K: A quelles conditions investir dans un nouvel écran?

TELEVISION Depuis trois ans, les constructeurs ne cessent de nous parler de 4K alors que les contenus audiovisuels en ultra-haute définition se laissent encore désirer. Alors, faut-il s'équiper ou pas? «20 Minutes» fait le point qui s’imposait…

Christophe Séfrin

— 

Les téléviseurs 4K/UHD sont d'abord réservés aux grandes diagonales d'images.
Les téléviseurs 4K/UHD sont d'abord réservés aux grandes diagonales d'images. — SONY

Alors que l’on fête cette année les 10 ans de l’écran plat et que le passage au tout-MPEG-4 est programmé pour le 5 avril, voici ce qu’il faut savoir avant, éventuellement, de troquer votre téléviseur Full HD contre un modèle 4K…

Doit-on dire 4K ou UHD ?

Y’a débat. En 2012, c’est Sony qui a choisi de parler de 4K pour évoquer des téléviseurs à la définition quatre fois supérieure à celle de la Full HD, soit 3840 x 2160 pixels (contre 1920 x 1080). Or, le terme 4K est un standard dans le cinéma et évoque une définition de 4096 x 2160 pixels. Sony s’est largement fait rabrouer, notamment par la presse, mais l’appellation 4K pour les téléviseurs est restée. Et cohabite avec l’UHD.

La 4K, ça sert à quoi ?

A profiter d’une image plus grande. Comme avec une photo dans laquelle on zoomerait et qui révélerait progressivement les pixels qui la composent, une image vidéo que l’on élargit voit sa qualité se dégrader.

 

Le futur téléviseur 4K incurvé de 78 pouces de Samsung, au CES 2016. - SAMSUNG

 

En augmentant son nombre de pixels, elle gagne en finesse. D’où la possibilité de l’agrandir. La 4K/UHD est donc faite pour les grands écrans. Elle s’impose à partir de 50’’/127 cm.

La 4K n’est pas faite pour les petites pièces

Ni vrai, ni faux. Une image en ultra-haute définition ne fatigue pas la vue. Ainsi, on estime qu’il faut une distance de recul entre un écran 4K et le spectateur de 1,5 fois la hauteur de l’écran. C’est beaucoup moins que pour un écran classique. Mais la 4K ne s’exprimant que sur un grand écran, il vaut mieux que la pièce soit à l’avenant.

Pour être certain de savoir si la 4K est faite ou non pour vous, vous pouvez télécharger ici une mire à afficher sur votre actuel écran de salon. Grâce à elle, vous saurez ce que l’ultra définition pourra vous apporter. Ou pas.

On dit toujours qu’il n’y a pas de contenus 4K. So what ?

Pas faux. On parle même de « contenus inexistants ». Ce qui n’est pas vrai non plus. Les téléviseurs 4K peuvent upscaller les images Full HD en images 4K, soit créer artificiellement des pixels là où il n’y en a pas. Avec certains bons Blu-ray, le résultat est saisissant. Netflix diffuse aussi quelques séries en 4K (Sense8, Daredevil, Bloodline…) et l’on trouve du contenu 4K sur YouTube. Ce printemps, les premiers Ultra HD Blu-ray arriveront.

Avec Samsung, Panasonic sera la première marque à proposer un lecteur Bluray 4K. - PANASONIC

 

Plusieurs dizaines de titres sont attendus : Seul sur Mars, Mad Max : Fury Road… Mais il faudra investir au moins 400 euros dans une platine (Samsung ou Panasonic) pour en profiter.

Les premiers Ultra HD Blu-ray sont attendus au printemps. - SONY PICTURES

 

Et l’on peut aussi créer son propre contenu 4K avec un appareil photo ou une action cam compatibles. Du côté des chaînes TV, il faudra encore attendre. Certains évoquent l’échéance 2018. Notre astuce d’ici là : la console-lecteur multimédia Shield de Nvidia lit la 4K de Netflix, mais aussi les jeux vidéo 4K présents sur le PC de la maison.

Face à si peu de contenus, pourquoi les constructeurs poussent-il la 4K ?

Pour gagner de l’argent. En 2016, les téléviseurs 4K/UHD devraient représenter 24 % des volumes de téléviseurs vendus en France, mais surtout 50 % des recettes engrangées. Logique, ils sont plus chers.

L’Ultra HD Blu-ray, ça va marcher ?

On peut être (raisonnablement) pessimistes. D’abord parce que les constructeurs vont prioritairement nous resservir des blockbusters vus et revus. Ensuite parce que les premiers titres seront sans doute chers (on évoque une trentaine d’euros). Enfin parce-qu’il nous reste encore des VHS, des laserdiscs, des DVD et des Blu-ray et que l’on ne sait plus où les mettre.

C’est quoi le HDR dont les marques se gargarisent actuellement ?

Un truc technique et marketing aussi. Le HDR (pour High Dynamic Range) consiste à insérer davantage d’informations dans le signal vidéo reçu par le téléviseur. Plus d’informations suppose donc plus de détails. Cela permet aux téléviseurs 4K HDR d’être plus lumineux, d’afficher des couleurs plus vives et davantage de détails dans les zones sombres. Si ça se voit ? Oui. Mais là encore, les fabricants arrivent très en amont. Car pour lire une image HDR, il faut qu’elle ait été tournée en HDR -voire remasterisée en HDR-, mais aussi diffusée en HDR.

Du coup, la 4K HDR ce n’est pas pour demain ?

P’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non. Les Blu-ray 4K seront HDR. Cela fait partie de leur standard. Netflix a indiqué qu’elle allait proposer de la 4K HDR mais aussi tourner ses futures séries en 4K HDR. Et YouTube va soutenir la 4K HDR. Pour l’heure, il s’agit de déclarations d’intention.

 

Les téléviseurs 4K offrent un niveau de détail quatre fois supérieur à celui des téléviseurs Full HD. - PHILIPS

 

Reste une vraie tendance qui imposera néanmoins de disposer d’une connexion fibrée pour en profiter. Là où la Full HD réclame une bande passante de 3 à 4 Mbits est ou la 4K demande entre 12 et 15 Mbits, la 4K HDR aura besoin de 13 à 16 Mbits.

Aujourd’hui, ça coûte combien un téléviseur 4K ?

Deux fois plus cher. En 2015, le prix moyen d’un téléviseur Full HD était de 441 euros. Celui d’un téléviseur 4K de 1077 euros (source : Gfk).

Alors, on s’équipe 4K ou pas ?

On s’équipe, oui mais… On s’équipe en 4K pour le salon, oui, mais pas pour une chambre à coucher. On peut aussi attendre que les prix baisses, d’ici quelques mois. Bref, on s’équipe d’abord si l’on doit renouveler son équipement mais en prenant soin de veiller à ce que le téléviseur choisi soit en tous points conforme aux exigences de la 4K (que tous les écrans ne respectent pas) : ainsi, il doit être au moins équipé d’un connecteur HDMI 2.0/HDCP 2.2 compatible avec l’UHD jusqu’en 60p.

Et puis on s’équipe aussi parce que cette année, c’est l’Euro 2016 et Rio 2016 et que l’on a envie d’en profiter sur grand écran. Et enfin, parce que les futures boxes des opérateurs pourraient bien toutes être 4K, voire 4K HDR. Free a ouvert le bal avec sa mini 4K. Ses rivaux devraient suivre.