EcoTank: Epson promet 70% d'économie avec ses nouvelles imprimantes

INFORMATIQUE Finies les cartouches d’encre? Epson propose de faire (enfin !) de vraies économies avec le nouveau concept de ses imprimantes EcoTank...  

Christophe Séfrin

— 

Les nouvelles imprimantes EcoTank d'Espion promettent jusqu'à 70% d'économies sur les frais d'impression.
Les nouvelles imprimantes EcoTank d'Espion promettent jusqu'à 70% d'économies sur les frais d'impression. — EPSON

Coup de frein sur l’hémorragie financière des dépenses en cartouches jet d’encre. Le fabricant d’imprimantes Epson revoit sa copie avec sa nouvelle gamme d’imprimantes EcoTank. L’idée : oublier l’imprimante couleurs pratiquement offerte à l’achat et les cartouches au prix du caviar. On s’offre une imprimante un peu plus chère et l’encre devient accessible. Vous en rêviez ? Epson le fait.

Des imprimantes plus chères

Le principe d’EcoTank est simple : l’encre retrouve une forme liquide et est vendue dans des petites bouteilles en plastique. L’imprimante compatible est équipée de réservoirs que l’on remplit à mesure des besoins. Et là surprise : si chaque fiole est vendue 9,99 euros (soit guère plus cher qu’une cartouche jet d’encre), sa capacité d’impression bondit. D’après Epson, une imprimante EcoTank vendue avec ses quatre bouteilles d’encre permet d’imprimer 4.000 pages en noir et 6.500 pages en couleurs.

 

Chaque bouteille d’encre vaut 9,99 euros. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

 

Décryptage : un set de quatre bouteilles d’encre (soit 40 euros) offre la même possibilité d’impression que 72 cartouches d’encre qui reviendront à 1160 euros ! Reste qu’une imprimante EcoTank coûte cher : à partir de 269 euros pour l’ET-2500, le modèle d’entrée de gamme pour les particuliers (contre 75 euros en moyenne pour une imprimante jet d’encre).

Améliorer l’expérience

Epson a-t-elle décidé de se tirer une balle dans le pied ? Si le constructeur évoque effectivement à travers la voix d’Ernest Quingles, son directeur général France, un changement de business model, la marque japonaise revendique son désir « d’améliorer l’expérience client ». Une philosophie que tous les fabricants d’imprimantes feraient bien de partager… Interrogé par 20 Minutes pour savoir si la technologie EcoTank est une parade pour court-circuiter le marché parallèle des cartouches d’encre génériques, Epson rétorque qu’en France, les ventes de ces cartouches low-cost ne représentent que 8 % des ventes de cartouches sur ses imprimantes…

Une tendance de fond

Avec ses prix élevés, sa gamme EcoTank ne se destine cependant qu’aux gros consommateurs d’impression. Mais en garantissant 70 % d’économie (matériel compris) aux consommateurs, Epson pourrait aussi élargir sa cible et trouver écho auprès de clients qui n’ont plus envie de tomber en panne sèche de cartouche, voire auprès de particuliers à la fibre écolo, soucieux de s’équiper un peu plus « responsable ».

Reste une tendance de fond. Il y a quelques mois déjà, HP dégainait Instant Ink, son système de cartouches d’encre vendues par abonnement pour, selon le constructeur, offrir aux consommateurs des économies de 72 à plus de 500 euros sur les frais d’impression. Si Epson ne compte pas (ou pas encore) abandonner le jet d’encre, il semble que le métier soit en train de changer de paradigme.