VIDEO. CES 2016: Nvidia booste l'intelligence des voitures autonomes

TECHNOLOGIE Son superordinateur Drive PX 2 est capable de reconnaître plus de 120 millions d'objets...

Philippe Berry

— 

Illustration de la vision du système Drive PX 2 de Nvidia.
Illustration de la vision du système Drive PX 2 de Nvidia. — NVIDIA

Les voitures autonomes peuvent-elles devenir suffisamment intelligentes pour prendre des décisions complexes ? Comme choisir d’écraser un raton-laveur pour mieux éviter un enfant ? Ou forcer son passage, tout doucement, à une intersection dense de São Polo ? C’est pour résoudre ce genre de situations que Nvidia a présenté la seconde édition de son superordinateur pour véhicules sans chauffeur, le Drive PX2, au CES de Las Vegas, mardi.

>> Tous nos articles sur le CES 2016 à lire ici

Avec ses 12 cœurs, le PX2 est aussi puissant que 150 Macbook Pro, affirme le directeur général de Nvidia, Jen-Hsun Huant. Cela lui permet d’analyser en temps réel les images capturées par une dizaine de caméras. Et de reconnaître plus de 120 millions d’objets en une fraction de seconde.

Réseaux neuronaux

Pour sa vision « machine », Nvidia utilise une approche similaire à celle que Google et Facebook emploient pour reconnaître des images. Un système de réseaux neuronaux apprend à identifier son environnement en imitant très grossièrement le fonctionnement du cerveau humain. Grâce à une approche statistique complexe de « deep learning », il s’améliore à mesure qu’il rencontre de nouveaux objets.

Si Nvidia progresse, l’entreprise n’a toutefois pas l’intention de se lancer dans la fabrication de voitures. Elle va fournir sa technologie à des partenaires comme Audi, BMW et Ford.