CES 2016: Le programme du salon de Las Vegas

TECHNOLOGIE La grand-messe technologique démarre mardi avec les conférences de presse…

Philippe Berry

— 

Illustration: le CES 2015, à Las Vegas.
Illustration: le CES 2015, à Las Vegas. — J.HONG/AP/SIPA

On ne va pas se mentir : le CES n’est plus ce qu’il était. Rendez-vous incontournable pour lancer une nouvelle technologie (CD, télé plasma, Xbox), le Consumer Electronic Show a été victime de son succès. Trop grand, trop bruyant et surtout trop fourre-tout, le salon de Las Vegas se déroule aujourd’hui sans Apple ni Microsoft, avec Google, Facebook et Amazon présents indirectement. Si aucun produit révolutionnaire ne devrait être dévoilé cette semaine, les tendances 2016 émergent : la réalité virtuelle, les voitures autonomes, le tout connecté et les drones vont tenter de prendre leur envol.

La réalité virtuelle arrive, mais à quel prix ?

HTC Vive, Playstation VR et Oculus Rift. Les trois casques concurrents, attendus d’ici la mi-2016, veulent se placer en orbite. La grande inconnue reste pour l’instant leur prix. On devrait en savoir plus avec la conférence de Sony mardi, et l’ouverture des précommandes pour le Rift, mercredi. Pour le grand public, le Playstation VR sera sans doute le plus abordable, avec une console à 349 euros. Selon Intel, seuls 1 % des PC actuels sont compatibles avec la réalité virtuelle. Il faudra sans doute lâcher plus de 700 euros pour acheter une machine assez puissante pour les casques de HTC et d’Oculus.

Les drones à l’assaut

Le Français Parrot fut l’un des pionniers du secteur au CES. Cette année, on attend surtout GoPro et son drone Karma. Et une dizaine de plus petits acteurs qui devront s’assurer que leurs engins respectent les nouvelles régulations des autorités aériennes américaines. De son côté, Qualcomm devrait présenter sa puce Snapdragon qui permet aux drones d’éviter tout seul les obstacles.

Les voitures autonomes en pôle position

Selon les rumeurs, Google et Ford devraient dévoiler un partenariat majeur sur le front des voitures sans pilote. Du côté des véhicules connectés, Ford ne fera pas de jaloux en préinstallant à la fois Android Auto et CarPlay d’Apple sur tous ses modèles Sync dès 2017. Volkswagen, lui, voudra faire oublier le scandale des moteurs diesels truqués avec un prototype électrique. Mais la vraie surprise pourrait venir de la start-up chinoise Faraday Future, qui fait du teasing avec une mystérieuse voiture électrique surpuissante qui ressemble à une Batmobile et qui va venir concurrencer frontalement Tesla en 2017 avec une usine géante en construction dans le Nevada.

Des engins électriques de toutes les tailles

Ironie de l’affaire, les hoverboards, bannis par Amazon à Noël, sont interdits dans les allées du CES. Ça n’empêche pas les fabricants de dégainer des dizaines de modèles de scooters, de trottinettes ou de mini-voitures électriques, comme Arcimoto.

Les télés, sans surprise

RIP, 3D. Comme l’an dernier, l’accent sera mis sur les modèles ultra-HD 4K, les prototypes 8K et les écrans Oled flexibles. Le nouveau buzzword devrait être « HDR » (high dynamic range, ou contrastes dynamiques), pour des images encore plus chatoyantes.

Du smart partout, de la maison à la santé

La tendance des trois dernières années se confirme : tout se connecte à Internet. La fourchette, la brosse à dents mais surtout la maison. Alors que Google et Apple tentent de simplifier la jungle actuelle des standards, Intel et Samsung devraient riposter. La famille des bracelets connectés et des montres s’élargit aux oreillettes et aux bijoux. Le capteur de Ceracor mesure le taux d’hémoglobine dans le sang et celui de Skulp calcule votre pourcentage de masse grasse. Spoiler alert : assis huit heures par jour à l’école ou au boulot, nous ne faisons pas assez de sport. Merci, technologie.