Le GPS et Galileo sur la même longueur d’onde

M.N

— 

Schéma de constellation pour système type GPS.
Schéma de constellation pour système type GPS. — DR

La guerre de la radionavigation n’aura pas lieu. Pas sur les ondes en tout cas. Washington et Bruxelles ont décidé que le GPS américain et le Galileo du vieux continent utiliseront la même fréquence radio. Concrètement un utilisateur pourra coupler sur son terminal les deux services de navigation. Combiner les deux signaux pour profiter des données du système américain existant et de l’européen encore en projet.

Pas de coopération militaire

Le GPS, Global Positioning System ou « système de positionnement mondial», est une constellation d’une trentaine de satellites. L’Europe compte sur Galiléo et sur le même nombre de satellite pour gagner en autonomie par rapport aux Etats-Unis. La précision du GPS commercial, vendu au monde entier, est volontairement dégradée. Le signal militaire reste chasse gardée de l’armée américaine.

Un marché

L’accord entre les deux rives de l’Atlantique, qui porte sur la partie civile seulement, est une bonne nouvelle pour le futur système européen car il lui permettra de s’exporter sur un marché monopolisé jusqu’ici par le GPS. En attendant le projet européen prend du retard. La constellation est attendue pour 2010. Pour l’instant, seul un satellite prototype a été placé en orbite. Et à part ça le ciel est encore vierge de tout satellite de navigation «made in Europe».