Les blessures occasionnées par la Painstation.
Les blessures occasionnées par la Painstation. — DR

High-Tech

Painstation, la souffrance au bout du joystick

TECHNOLOGIE – Une console qui allie jeux vidéo et sanctions physiques...

Un conseil: Il ne faut pas confondre Painstation et Playstation. La Painstation est la première console qui inflige de véritables sanctions physiques. Le dispositif: un écran encastré au centre d’une table. D’un côté, le joueur dispose d’une mannette. De l’autre côté, les inventeurs ont mis au point une zone métallique où le joueur vient poser sa main libre. C’est la zone de torture, la «Pain Execution Unit». Et au menu du joueur qui vient de perdre un point: coup de chaleur, décharge électrique, et même des coups de lanière capables de provoquer de réelles cicatrices. De la violence, qui n’a rien de virtuel. La preuve en images.


Painstation le jeu qui fait mal
envoyé par 20Minutes

L’invention nous vient d’Allemagne. A l’origine, il s’agissait pour deux étudiants de l’université de Cologne de mesurer le rapport entre joueur et souffrances physiques. Volker Morawe et Tilman Reiff ont mis un an pour construire le premier prototype. Défendant une approche «artistique», les deux étudiants «voulaient voir jusqu’où le joueur peut aller». Depuis, ses concepteurs la présentent de salons en salons, où elle fait un véritable carton.

L’interview de Tilman Reiff, l'un des concepteurs de la Painstation…

Musée de la souffrance

Sur le site Painstation.de, les deux étudiants ont répertorié dans le «Hall of Pain» (Ndlr : salle des souffrances) un florilège des blessures les plus impressionnantes. Les curieux et les «gamers» vont être déçus: l’engin à torture «ne sera jamais mis en vente», assure Tilman Reiff. «Cela serait illégal», conclut-il.