«Je pourrais le manger s'il ne coûtait pas 600 dollars!»

HIGH-TECH L'iPhone fait perdre la tête à certains de ses premiers possesseurs...

AA

— 

L’iPhone est arrivé dans les chaumières américaines cette nuit. Depuis, les joyeux possesseurs du plus médiatique des téléphones n’en finissent plus de poster des vidéos sur le Net où on les découvre ici ouvrant le carton de la boîte, ou là retirant le plastique collé sur l’écran. Passionnant.
Mais notre vidéo préférée, c'est celle de ce client, un brin déjanté, qui montre comment parler avec son iPhone en ayant la bouche pleine de banane.


Devant les magasins vendredi en fin d'après-midi, l’effervescence était impressionnante. Notamment à Santa Monica où, d'après cette vidéo, des centaines de personnes s'étaient amassées pour récupérer le saint objet. «On dirait que la Reine va sortir», a plaisanté un journaliste britannique.

La folie des mordus

Les 21 heures d’attente ont, semble-t-il, quelque peu chamboulé l’un des acheteurs, prénommé Shawn King: «C’est un appareil formidable, plus petit que ce que je pensais. Je pourrais le manger s'il ne coûtait pas 600 dollars!».

Après s'être procuré deux iPhones, un autre client n'a pas perdu de temps pour mener ses affaires bon train. «J'ai déjà revendu les deux sur eBay. Très cher, mais je ne vous dirais pas combien», se réjouit-il. Etonnant quand on sait que l'on peut se procurer la bête au prix fixé par Apple (500 ou 600 dollars, sans compter les deux ans d'abonnement et les frais de mise en service) directement sur le site de la firme à la pomme.

La star dans l'ombre

Aucune rupture de stock n’a été déplorée. Dans un coin du magasin de Palo Alto, Steve Jobs, le patron d’Apple, y veillait, planqué sous sa casquette. Mais il n'a pas répondu à la question de ce blogueur français: «quand le produit sera-t-il disponible en Europe?».