«20 Minutes» a testé Evikey, une clé USB cyber-sécurisée made in France

HIGH-TECH Le support de stockage utilise la technologie sans contact NFC et le smartphone de son utilisateur pour garder son contenu confidentiel…

Anaëlle Grondin

— 

La clé EVIKEY cyber-sécurisée conçue par la start-up française Freemindtronic.

La clé EVIKEY cyber-sécurisée conçue par la start-up française Freemindtronic.
 — Charlotte Gonthier/20 minutes

Une clé USB cyber-sécurisée, indétectable sur un ordinateur et déverrouillable uniquement avec un smartphone donné ? Cet objet existe et a même été conçu par une start-up française de quatre salariés basée dans l’Ariège, Freemindtronic. Sur le marché depuis quelques mois (à partir de 69,90 euros TTC) et disponible en versions 4 Go, 8 Go, 16 Go et 32 Go, Evikey permet ainsi de stocker des fichiers et d’assurer leur confidentialité.

« Le cloud peut être attaqué. On voulait créer un support personnel où nos données pouvaient être sécurisées », explique à 20 Minutes Jacques Gascuel, l’inventeur d’Evikey et président de Freemindtronic. Le système (breveté à l’international) est impressionnant. L’an dernier, dans le cadre de la Mêlée Numérique de Toulouse, il a mis au défi des hackers de parvenir à déverrouiller plusieurs de ses clés. Personne n’y est arrivé. « On est des paranos, on a mis plusieurs barrières pour empêcher une tierce personne d’accéder à leur contenu », sourit Jacques Gascuel.

Plusieurs modes de déverrouillage possibles avec le mobile

Concrètement, comment ça marche ? Pour pouvoir utiliser Evikey, que 20 Minutes a testé, il est nécessaire d’avoir un smartphone fonctionnant sous Android et de télécharger l’application Fullkey NFC dans Google Play. Une clé d’appairage (un code unique et personnel) est fournie avec la clé USB pour l’enregistrer dans l’application à la première utilisation. L’étape suivante : changer le code PIN administrateur. A partir de ce moment-là, il est possible de choisir plusieurs modes de verrouillage pour empêcher la clé d’être reconnue sur un ordinateur si quelqu’un la dérobe ou que son utilisateur l’égare.

Il est ainsi possible d’activer : le déverrouillage par mobile - grâce à la technologie NFC, en approchant le smartphone de la clé USB - ou par code PIN ; le déverrouillage par code PIN seul ; ou le déverrouillage par mobile et code PIN. Il est aussi possible de n’autoriser le déverrouillage que dans une zone géographique donnée ou seulement dans une tranche horaire précise et de définir un temps d’utilisation possible. « Le téléphone utilisé pour cette clé est indispensable », indique Jacques Gascuel.

Lorsque la clé USB verrouillée est branchée sur un ordinateur, celui-ci ne la reconnaît pas et est incapable d’en afficher le dossier. Sur Mac, rien n’est visible à l’écran. Sur Windows, le message suivant apparaît :

L’utilisateur a trois essais pour déverrouiller Evikey. Après trois tentatives infructueuses, la clé USB se bloque pendant quinze minutes. Si une nouvelle tentative échoue ensuite, la clé est alors bloquée pendant trente minutes. A chaque nouveau blocage, le délai est augmenté de quinze minutes. Au-delà de treize essais, elle sera verrouillée de façon définitive.

Sur l’application mobile, l’utilisateur a accès à de nombreuses informations précieuses comme l’historique des déverrouillages horodatés et géolocalisés. L’an dernier, Evikey a reçu un trophée dans la catégorie « objets connectés » lors des Assises de l’Embarqué.