La pénurie mais pas la folie pour l'Apple Watch

TECHNOLOGIE Elle est disponible en précommande depuis vendredi mais les livraisons de la plupart des modèles sont désormais annoncées pour juin...  

P.B.
— 
Des Apple Watch dans la boutique D'apple Opéra, à Paris.
Des Apple Watch dans la boutique D'apple Opéra, à Paris. — M.EULER/AP/SIPA

Difficile de mesurer succès de l'Apple Watch. Disponible en précommande depuis vendredi, la montre d'Apple est en rupture de stock pour la plupart des modèles en France et aux Etats-Unis, avec des livraisons annoncées pour juin pour la version sport (399 euros). On trouve encore de rares exceptions à 4-6 semaines, comme la version métal/bracelet plastique (649 euros). Vu qu'Apple n'a pas annoncé la quantité mise sur le marché, tirer des enseignements de cette pénurie sans doute orchestrée est impossible.

Dans les boutiques, en revanche, l'enthousiasme semble bien plus mesuré que lors de la sortie d'un nouvel iPhone, peut-être car il ne s'agissait que d'une séance d'essayage. Dans le centre ville très huppé de Los Gatos, dans la Silicon Valley, il n'y avait aucune file d'attente à la mi-journée. Certains acheteurs potentiels avaient pris rendez-vous en ligne, d'autres sont simplement entrés par curiosité. «J'hésite encore», confie Laura. «J'aime bien le modèle en acier maillé. Mais 650 dollars, ce n'est pas donné, surtout si c'est pour en changer dans deux ans».

Autant de journalistes que de curieux à Paris

A Paris, Apple avait installé une pop-up store dans les Galeries Lafayette. Selon l'AFP, il y avait «presque autant de journalistes que de curieux et de clients potentiels, et la soixantaine de démonstrateurs n'étaient pas tous affairés.» C'est à Tokyo que la montre a été la mieux accueillie, avec quelques dizaines de Japonais qui ont patienté dans le froid pour être les premiers à l'essayer.

Il faudra sans doute attendre les résultats trimestriels d'Apple, fin avril, ou sa conférence annuelle, en juin, pour connaître les premiers chiffres officiels. Selon les projections de Strategy Analytics, Apple pourrait écouler 15 millions de montres au cours de la première année, pour une performance comparable à celle de l'iPad en 2010.