Vous rêviez de voler comme un oiseau? Laval Virtual vous donne des ailes

HIGH TECH Pour sa 17e édition, le salon Laval Virtual, qui ouvre ses portes en Mayenne jusqu’à dimanche, fait notamment la démonstration que les casques de réalité virtuelle vont bouleverser notre univers…

Christophe Séfrin

— 

Le projet japonais Childhood permet à un adulte de se retrouver dans la peau d'un enfant.
Le projet japonais Childhood permet à un adulte de se retrouver dans la peau d'un enfant. — LAVAL VIRTUAL

. 150 professionnels de la réalité virtuelle sont réunis cette semaine à Laval.

. Ouvert à tous, le salon Laval Virtual y dévoile leurs derniers projets.

. Les casques de réalité virtuelle sont cette année les vedette du salon.

Pionnier et visionnaire, le salon Laval Virtual ouvre ses portes ce mercredi au cœur de la Mayenne. Dédié à la réalité virtuelle, ce rendez-vous qui fait désormais référence dans le monde entier s’étoffe pour sa 17e édition avec plus de 150 exposants. «Le marché de la réalité virtuelle grandit, ces boîtes se portent bien», constate Laurent Chrétien, directeur de Laval Virtual. Durant 3 jours, près de 5.000 visiteurs professionnels et 10.000 grand public sont attendus.

Des projets farfelus ou qui font rêver

La réalité virtuelle? Elle a bien changé depuis l’origine du salon. Hier ancrée dans l’univers du jeu vidéo ou du design industriel, elle s’apprête à toucher le plus grand nombre avec des casques de type Oculus Rift. «Je suis intimement convaincu que l’on est en train de vivre l’avènement d’un nouvel équipement, comme ce fut le cas avec la radio. On va en avoir un peu partout», s’enthousiasme le directeur de Laval Virtual. Sur place, les casques de réalité virtuelle sont d’ailleurs mis à toutes les sauces avec des projets farfelus ou qui font rêver. Exemple avec Birdly, de l’Université des arts de Zurich, qui permet à l’homme de réaliser son plus vieux rêve: voler comme un oiseau.

Le virtuel pour agir sur le réel

A plat ventre sur une table montée sur vérins, l’utilisateur place ses bras dans des réceptacles qui feront office d’ailes et qu’il devra battre pour se déplacer. A travers son casque de réalité virtuelle, il vivra une expérience inédite, un ventilateur situé devant son visage adaptant sa puissance à celle de la vitesse supposée de son déplacement. Autre application bluffante à Laval Virtual: Childhood. Ce projet émanant de l’Université deTsukuba au Japon permet à n’importe quel adulte de prendre le point de vue d’un enfant: avec un casque de réalité virtuelle et deux caméras motorisées accrochées à la ceinture, il est aussi possible de prendre conscience de la perception que les enfants ont de leur environnement. But: valider l’ergonomie de certains objets ou de lieux publics… voire, de façon plus prosaïque, vérifier qu’un produit sera parfaitement vu et perçu dans le linéaire d’un hypermarché. Ainsi va Laval Virtual: entre le rêve et la réalité. Si cette dernière est ici et avant tout virtuelle, ses applications visent d’abord à transformer le réel.

* A Laval (53), du 8 au 12 avril. Tarif plein: 7 € / réduit: 5 €.