Afrique: Orange lance "Klif", son smartphone à 40 dollars

ECONOMIE Des versions en wolof ou en swahili seront disponibles ...

20 Minutes avec agence

— 

Le logo de l'opérateur de télécoms Orange
Le logo de l'opérateur de télécoms Orange — Philippe Huguen AFP

Alors que l'accès à internet via un mobile fait défaut en Afrique, Orange a annoncé le lancement d'une offre numérique disponible en Afrique et au Moyen-Orient (1). Le projet, baptisé « Klif », consiste en un smartphone combiné à un forfait data.

Pour un coût maximal de 40 dollars, il sera dès lors possible de communiquer sur le continent africain pendant six mois. L'utilisateur aura accès à 500 Mo de téléchargement, à un forfait appel allant de 30 minutes à une heure, et comprenant des SMS illimités.

«Donner l'accès à internet à tout le monde»

Le smartphone sera compatible avec la 3G, exploitera les réseaux qu'Orange déploie en Afrique et sera équipé du système d'exploitation Mozilla. Un large choix de langues locales sera également proposé. «Les Africains ne lisent parfois que leur langue et pas le français, l'anglais ou l'arabe, des versions en wolof ou en swahili seront donc par exemple disponibles», a expliqué, dimanche, Yves Maître d'Amato, vice-président exécutif d'Orange en charge des terminaux et des partenariats, à la veille du coup d'envoi du Congrès mondial de la téléphonie mobile.

>> En savoir plus: Afrique: 350 millions de smartphones à l'horizon 2017

Un vice-président pour qui «l'objectif de cette offre, c'est vraiment de donner l'accès à internet à tout le monde». Ainsi, «Klif» devrait être commercialisée avant l'été, dans 13 pays : l'Egypte, le Sénégal, la Tunisie, le Cameroun, le Botswana, Madagascar, le Niger, le Kenya, le Mali et la Côte d'Ivoire, mais aussi l'île Maurice et le Vanuatu. Avant d'être accessible dans six autres avant la fin de l'année.

(1). Fin 2017, Orange comptait 97,5 millions de clients en Afrique et au Moyen-Orient, un chiffre que le géant des télécoms espère voir progresser rapidement.