«Procès ebooks»: Apple soutenu par un juge

Justice Condamné à verser 450 millions de dollars pour avoir enfreint les lois anti-trust, Apple était entendu, ce lundi, en appel et a obtenu le soutien d'un juge... 

20 Minutes avec agence

— 

Le logo d'Apple sur le centre culturel Yerba Buena à San Francisco, aux Etats-Unis
Le logo d'Apple sur le centre culturel Yerba Buena à San Francisco, aux Etats-Unis — Kimihiro Hoshino AFP

Le «procès ebooks» s'apprête-t-il à connaître un rebondissement de poids? Alors qu'Apple a accepté, le mois dernier et suite à sa condamnation de l'an passé, de verser 450 millions de dollars à des consommateurs de 33 états réunis en class-action, les audiences de son appel, qui se sont déroulées ce lundi à New York, pourraient bien faire revoir la copie à la justice américaine.

Dennis Jacob, l'un des trois juges de la Cour d'appel, a, en effet, déclaré, au terme de ces audiences: «Ce dont nous discutons ici, c'est d'un nouvel entrant qui a cassé la prise sur le marché d'un monopole qui maintenait sa position par des prix sans aucun doute prédateurs.»

Dénoncer la politique tarifaire d'Amazon

Une manière de fustiger la position dominante d'Amazon sur le marché des e-books, qui aurait à l'époque contraint Apple à procéder, pour se faire une place sur le marché, à une conspiration de hausse des prix en compagnie de cinq éditeurs de e-books, chose qui lui est jusqu'ici reprochée.

>> En savoir plus: eBook: Apple et plusieurs éditeurs poursuivis pour entente illégale sur les prix

La défense de la firme de à la pomme est donc de dénoncer la politique tarifaire agressive d'Amazon et son prix de base de 9,99 dollars le e-book, politique qui, certes, avantagerait les consommateurs, mais non les éditeurs, ni d'ailleurs les petits libraires, incapables de survivre à cette tarification. Le verdict est attendu dans six mois.