Facebook lance le «Safety Check» pour prévenir vos amis que vous allez bien

RESEAU SOCIAL En cas de catastrophe naturelle ou d’accident de grande ampleur, Facebook enverra un message aux utilisateurs concernés pour savoir s’ils vont bien…

Benjamin Chapon

— 

Un homme téléphone après le passage du tsunami à Fukushima (Japon) le 23 avril 2011
Un homme téléphone après le passage du tsunami à Fukushima (Japon) le 23 avril 2011 — Sergey Ponomarev/AP/SIPA

Un tremblement de terre, un incendie, un accident nucléaire, une invasion extraterrestre, une apocalypse zombie… On ne compte plus les événements qui nous font nous demander: «Oh la la, j’espère que Maurice et Jeannette vont bien…» Facebook a trouvé la parade avec «Safety Check».

Ce nouveau service du réseau social permet de signaler à vos amis que vous allez bien. En cas de catastrophe dans la zone où vous vous trouvez, Facebook vous envoie un message vous demandant si tout va bien. Si vous répondez «oui», tous vos amis inquiets, ou pas, en sont informés.

Maurice a commenté votre statut «I’m fine»: ouf !

Les utilisateurs de Facebook auront le choix d’utiliser ou non cette fonction qui utilise la géolocalisation. En cas de «Big One» en Californie, Facebook peut aussi s'inquiéter de votre sort si vous êtes un habitant de San Francisco ou si votre adresse IP le laisse croire, ou même si vous avez posté un statut indiquant «En route pour L.A.! Yeah, ça va secouer!»

Mark Zuckerberg a annoncé le lancement de «Safety Check» lors d’une visite à Tokyo. «Le tremblement de terre et le tsunami de 2011 nous ont inspiré cette fonction dont la première version a été construite pour le Japon, a expliqué le président de Facebook. Ça a vraiment du sens que nous annoncions ce lancement ici à Tokyo.»