iPhone 6: Pourquoi son écran n'est pas encore en saphir synthétique

SCIENCES Ce matériau, bien plus résistant que le verre, est encore cher et compliqué à produire...

Philippe Berry

— 

Du saphir synthétique.
Du saphir synthétique. — GT ADVANCED TECHNOLOGIES

Beaucoup d'observateurs misaient sur son arrivée. Finalement, le saphir synthétique attendra, sans doute la prochaine génération, pour recouvrir l'écran de l'iPhone. Une déception, alors que ce matériau miracle est quasi-impossible à rayer et résiste mieux aux chocs. Mais selon les experts, la décision d'Apple est plutôt logique.

La fabrication de saphir de synthèse –à la composition chimique et aux propriétés physiques identiques à celles des pierres naturelles– remonte au 19e siècle mais le procédé industriel est complexe. Il nécessite une réaction chimique à très haute température et l'utilisation d'un accélérateur de particules, détaille la revue du MIT, Technology Review. Le moindre défaut dans la conception, et les cristaux peuvent se fissurer. Surtout, il coûte encore entre trois et dix fois plus cher que le verre renforcé traditionnel (Gorilla Glass, notamment).

Nouvelle méthode de fabrication

Du coup, Apple utilise le saphir en petites quantités. On le trouve notamment pour protéger l'appareil photo depuis l'iPhone 5, et sur le lecteur d'empreinte digitale du 5S et du 6. Mardi, Apple a également annoncé que l'écran de sa montre passait au saphir. Après vérification, seuls les modèles classique et luxe sont concernés. L'édition sport, elle, reste au verre qui est plus léger.

En un an, les choses devraient vite bouger. Apple a déjà construit une usine de fabrication de saphir synthétique au Texas. Surtout, l'Américain GT Advanced Technologies affirme avoir mis au point une méthode beaucoup plus économe: avec la même quantité de matières premières, il fabrique 10 feuilles ultra-fines, utilisées comme revêtement par-dessus du verre traditionnel. Les maladroits l'attendent avec impatience.