Le PDG de Target démissionne après le piratage géant

SECURITE Les informations bancaires de 110 millions de clients avaient été compromises...

P.B. avec AFP

— 

Un magasin de la chaîne Target, aux Etats-Unis.
Un magasin de la chaîne Target, aux Etats-Unis. — A.NEWMAN/AP/SIPA

Ce fut l'un des plus gros vols de données de l'histoire d'Internet. En décembre dernier, le système informatique du géant américain de la distribution Target avait été compromis par des hackers. Plus de 110 millions de personnes avaient potentiellement pu être touchées, ce qui avait conduit de nombreuses banques américaines à changer les cartes de crédits de leurs clients. Six mois après, le PDG de l'entreprise, Gregg Steinhafel, a accepté de démissionner, lundi.

En attendant de trouver un PDG, ses fonctions seront partagées dans l'immédiat entre John Mulligan, le directeur financier actuel qui est promu directeur général, et Roxanne Austin, membre du conseil d'administration qui en devient la présidente non exécutive. «Après d'intenses discussions, le conseil et Gregg Steinhafel ont décidé que l'heure de mettre en place une nouvelle direction avait sonné», indique le communiqué sans davantage d'explications.

Un piratage en 2005

Le départ du dirigeant n'est pas vraiment une surprise. La gestion de la crise de l'entreprise avait été attaquée par tous les experts. Selon une enquête de Wired, Target avait ignoré de nombreux avertissements sur la vulnérabilité d'un système de sécurité archaïque déjà victime d'une attaque en 2005.

Depuis Target, qui gère 1.916 magasins en Amérique du nord, dont 1.789 aux Etats-Unis et 127 au Canada, a annoncé qu'il allait procéder à une révision de tout son système informatique. La responsable informatique, Beth Jacob, avait démissionné début mars.