Google acquiert DeepMind, spécialisée dans l’intelligence artificielle

J.M.

— 

L'application Google sur un iPhone.
L'application Google sur un iPhone. — JAUBERT/SIPA

La question n’est pas jusqu’où s’arrêtera la politique d’acquisition de Google, mais à quel point les acquisitions du géant de l’Internet  livrent des indices sur sa future stratégie.  La startup britannique DeepMind, basée à Londres, vient en effet d’être rachetée par Google pour une somme estimée entre 400 et 500 millions de dollars.

Les mécanismes de la mémoire humaine

Cette société a été créée par un petit génie, Demis Hassabis, âgé de 37 ans. Il est à la fois un concepteur de jeux vidéo, ayant notamment travaillé avec  Peter Molyneux et sur le jeu «Theme Park», et champion précoce au jeu d’échecs, ainsi que fan de jeux de plateau. A la fac, il s’était intéressé aux mécanismes de la mémoire humaine. Mais Demis Hassabis est surtout un pro de l’intelligence artificielle, domaine spécialisé pour lequel il a fondé son entreprise. Cette dernière s’est penchée sur les algorithmes et sur les moyens d’enseigner aux machines.

Cette acquisition par Google de DeepMind entre dans le droit chemin des précédentes. En décembre dernier, Google avait acheté Boston Dynamics, une société spécialisée dans la robotique. The Washington Post rapportait d’ailleurs la blague comme quoi Google était en train de «planifier la création d’une armée de robots pour conquérir le monde»