La presse américaine convaincue par la Playstation 4, moins par ses jeux

Philippe Berry

— 

La Playstation 4 de Sony sera disponible en France le 29 novembre 2013.
La Playstation 4 de Sony sera disponible en France le 29 novembre 2013. — SONY

PS4 ou Xbox One, l'heure du choix se profile. Alors que la console de Sony est attendue le 29 novembre dans l'Hexagone, l'accueil de la presse américaine est globalement positif. Les sites spécialisés saluent l'arrivée d'une machine puissante qui mise tout sur le jeu pour séduire les gamers. Mais hormis un ou deux titres, la ludothèque de lancement de la PS4 déçoit, tout comme les fonctions de media center, limitées pour l'instant. Commercialisée le 22 novembre en France, la Xbox One n'a sans doute pas dit son dernier mot.

Le hardware: Des chevaux sous le capot

Ces nouvelles consoles sont des PC de milieu de gamme. Le constructeur japonais a toutefois soigné le design. Pour Polygon, la PS4, très compacte, «est la plus belle machine jamais conçue par Sony», avec des lignes biseautées qui ne sont pas sans rappeler celles de la Freebox de Philippe Starck. Joystick salue «l'ergonomie» de la manette DualShock 4, même si Game Radar estime qu'il faudra «plusieurs jours» pour que les doigts se fassent à l'absence de boutons Start et Select, remplacés par un touchpad et des touches «partage» et «options». Ars Technica prévient que la caméra, en option, est «un jouet» à côté de Kinect. Le contrôle vocal est moins poussé et l'absence d'une caméra infrarouge oblige à jouer dans une salle bien éclairée. Du côté des performances, la PS4 est «légèrement plus puissante que la Xbox One», rappelle AnandTech. Si la différence graphique ne devrait pas sauter aux yeux, certains titres du lancement, comme «Call of Duty: Ghosts», tournent en full HD native (1080p) sur la Playstation 4 mais seulement en 720p sur la console de Microsoft.

Les jeux: un manque de «killer games»

Avec environ 25 jeux au lancement, la Playstation 4 ne compte qu'une demi-douzaine d'exclusivités. Seul le shoot 'em up «Resogun» fait l'unanimité, avec un gameplay old school couplé à des effets pyrotechniques next gen' (82% de moyenne sur Metacritic). «Killzone Shadow Fall» (74%) impressionne par ses graphismes mais déçoit, comme d'habitude, par une jouabilité et un game design datés. Répétitif, le beat 'em up cartoon «Knack» a lassé presque tout le monde (59%). Les blockbusters cross-plateformes «Call of Duty: Ghosts», «Battlefield 4», «Assassin's Creed: Black Flag» et «Fifa 14» sont des valeurs sûres un peu plus jolies que les versions PS3/Xbox 360. «Drive Club» et «inFamous: Second Son» sont, eux, attendus d'ici mars 2014. En face, la Xbox One devrait disposer d'exclusivités plus fortes à ses débuts avec «Forza 5», «Ryse» et «Dead Rising» puis, plus tard, «Fable», «Halo» et «Quantum Break». Pour le reste de 2014, en revanche, de nombreux titres indé vont venir muscler l'offre de Sony.

Le reste: Des fonctions de media center limitées pour l'instant

Le fabricant a oublié des fonctions surprenantes: la PS4 ne lit pas les CD audio ni les MP3, et ne supporte pas le DNLA pour du streaming depuis son PC. Après avoir suggéré que les joueurs pouvaient souscrire à son offre «Music Unlimited», Sony a provoqué la colère des internautes. Aux dernières nouvelles, une future mise à jour pourrait corriger ces manques. Le constructeur doit également peaufiner son offre de «cloud gaming» qui devrait permettre de jouer à des anciens titres non compatibles avec la PS4.

Conclusion: Rien ne presse

La Playstation 4 souffre d'un paradoxe: Sony a tout misé sur le jeu mais sa ludothèque initiale ne fait pas vraiment rêver. En attendant les prochains titres et de futures mises à jour logicielles corrigeant certains défauts, garder son ancienne console un Noël de plus n'est pas forcément une mauvaise idée. Time Magazine conclut: «A l'heure actuelle, la PS4 n'est qu'une promesse.»

>> La pub américaine du lancement

PS4, Xbox One ou Wii U, de quel côté votre coeur penche-t-il?