Google Glass sera aussi disponible pour les myopes

HIGH-TECH Au festival SXSW, Google a annoncé les premières apps et précisé qu'une version incluant des verres correcteurs serait disponible «avant la fin de l'année»...

P.B.

— 

L'ingénieur de Google,Greg Priest-Dorman, avec un prototype de Glass monté sur des verres correcteurs.
L'ingénieur de Google,Greg Priest-Dorman, avec un prototype de Glass monté sur des verres correcteurs. — GOOGLE

Les nerds bigleux respirent. Mardi, Google a confirmé qu'une version de Glass serait disponible avec des verres correcteurs «d'ici la fin de l'année». Elle sortira cependant après le modèle «Explorers», qui ne comprend, lui, qu'une monture sur laquelle sont intégrés un ordinateur miniaturisé et un cube de verre transparents qui fait office d'écran. Sur Google+, l'équipe de Glass a publié une photo de l'ingénieur Greg Priest-Dorman portant un prototype à sa vue.

A priori, il ne sera pas possible de simplement «clipper» Glass sur ses vieilles lunettes. Google précise à 20 Minutes que l'utilisateur pourra choisir différents types de montures et entrer sa correction.

Une app préparée par le «New York Times»

Au festival SXSW, Google a encore annoncé la liste des premières apps optimisées pour Glass. Au programme: Gmail, Evernote, Path ou encore le New York Times.

Avec l'écran transparent placé en vision périphérique, l'idée n'est pas de lire un long texte. L'app du New York Times affiche par exemple la photo de de Une avec une légende. La navigation est basée sur un système de cartes que l'on fait défiler avec des gestes basiques sur le touchpad latéral (ou par commande vocale).

Avec une commercialisation prévue d'ici la fin de l'année à moins de 1.500 euros, Glass ne sera pas destiné au grand public. Le Web devra notamment s'adapter, via des apps ou des versions optimisées, comme cela a été le cas sur mobile. On espère surtout que la sécu et les mutuelles prendront en charge une partie des versions de vue.

L'interface de Glass en vidéo: