Quand Brabus s’occupe de la Mercedes EQS, voici ce que ça donne

Auto Brabus, le célèbre préparateur allemand, est connu pour ses réalisations parfois délirantes, qu’il s’agisse de solutions mécaniques ou de modifications esthétiques. Cette fois, l’entreprise de Bottrop s’est attaquée à une voiture électrique, la Mercedes EQS.

Stéphane Lémeret
Mercedes EQS par Brabus
Mercedes EQS par Brabus — DR

Brabus tient à ce que les choses soient claires : on ne parle pas ici de préparation, mais plutôt d’un programme de raffinement. Comprenez que les évolutions ne concernent que l’esthétique et une partie des trains roulants. Au programme, une incontournable teinte noire, des roues forgées Monoblock Z Platinum Edition de 22 pouces, une suspension SportXtra à hauteur réglable et différents éléments en carbone dont certains ont aussi pour but d’améliorer l’efficacité aérodynamique de la voiture. Ainsi, le becquet arrière offrirait une réduction de la portance de 40 %, tandis qu’en termes d’autonomie, l’amélioration pourrait atteindre 7 %.

Mercedes EQS par Brabus
Mercedes EQS par Brabus - DR

A l’intérieur, on notera des seuils de portes habillés d'acier inoxydable et intégrant le logo éclairé du préparateur, un pédalier en aluminium, voire en carbone, et des tapis de sol et de coffre tendus de velours ou de cuir matelassé.

Mercedes EQS par Brabus
Mercedes EQS par Brabus - DR

Sous le capot, pas de changement donc. On retrouve la « mécanique » d’une EQS 450 4Matic, dont les deux moteurs électriques offrant une puissance cumulée de 333 ch et 528 Nm de couple. La batterie de 107,8 kWh est également identique, mais comme dit plus haut, grâce aux ajustements réalisés à l’extérieur, l’autonomie passe à 780 km.

Evidemment, cette Brabus électrique ne sera pas à la portée de toutes les bourses. Pensez donc, une Mercedes EQS de base coûte déjà plus de 120 000 € !