La gendarmerie française a reçu ses deux premières Alpine

Auto Un joli cadeau de Noël pour les gendarmes qui luttent contre les infractions routières et les trafiquants de drogue. Au total, la Brigade Rapide d’Intervention (BRI) a commandé 26 Alpine A110 pour les patrouilles sur autoroutes

Stéphane Lémeret
— 
Les premières Alpine A110 Gendarmerie livrées au Ministère de l'Intérieur
Lancer le diaporama
Les premières Alpine A110 Gendarmerie livrées au Ministère de l'Intérieur — DR

Reconnaissables à leurs bandeaux réfléchissants placés sur le nez et à l’arrière, leurs sérigraphies et leur discret gyrophare, les deux premières Alpine livrées à la gendarmerie française ont été dévoilées par le Ministre de l’Intérieur  Gérald Darmanin.

Les premières Alpine A110 Gendarmerie livrées au Ministère de l'Intérieur
Les premières Alpine A110 Gendarmerie livrées au Ministère de l'Intérieur - DR

Premiers exemplaires d’une commande de 26 véhicules attribuée après un appel d’offre, les  Alpine A110 disposent d’une mécanique 1.8 turbo de 252 ch qui leur permet d’atteindre la vitesse maximale de 250 km/h, caractéristique cruciale dans le cadre de la mission de la  BRI, qui comprend entre autre la sécurisation des  autoroutes et la lutte contre les «   go fast », ces voitures chargées de drogue qui traversent l’Europe à toute allure. Ce n’est pas la première fois que la gendarmerie roule en Alpine, puisqu’elle a déjà possédé des A110 et des A310 dans les années 70.